Effect House est officiellement en ligne. Ce projet dédié à la réalité augmentée est en cours de développement depuis près de huit mois. Effect House a longtemps fonctionné en version bêta fermée auprès de 450 créateurs. Aujourd'hui, le réseau social décide d'ouvrir cette version bêta au grand public.

Effect House : la nouvelle fonctionnalité AR de TikTok

Avec cette nouvelle fonctionnalité, TikTok devient un concurrent sérieux de Snapchat. En effet, le réseau social a toujours misé sur les fonctionnalités de réalité augmentée pour séduire ses utilisateurs. Le petite fantôme cherche notamment à accompagner les marques à mieux vendre grâce à la réalité augmentée. De son côté, avec Effect House, TikTok mise sur sa vaste bibliothèque d'effets. Un élément clé de son ADN, qui contribue à inciter les créateurs à réaliser des vidéos. Le réseau social détenu par ByteDance en est convaincu : en permettant aux créateurs de créer leurs propres effets, TikTok sera en mesure d'inciter encore plus à la création de vidéos.

Dans son communiqué de presse, TikTok précise que « les effets créatifs permettent aux créateurs de s'exprimer, de divertir et de partager des histoires grâce à un large éventail de formats attrayants et immersifs. Pour élargir les possibilités offertes par les effets, nous avons créé Effect House, une plateforme qui permet à quiconque de créer des effets en réalité augmentée pour TikTok ». Pour accompagner les créateurs, TikTok propose également une documentation détaillée qui explique aux utilisateurs comment utiliser la plateforme pour créer des effets spécifiques. Le réseau social a aussi publié des directives communautaires à respecter.

Une attention particulière sera portée sur les filtres

Sur les réseaux sociaux, les filtres posent de nombreuses questions. Certains des effets les plus populaires aujourd'hui sont les filtres de beauté, ceux qui lissent la peau, qui ajustent les mâchoires, qui modifient la forme des traits du visage, qui appliquent du maquillage, ou qui repulpent les lèvres, etc. Ces filtres suscitent de plus en plus de réactions, car leur impact sur la santé mentale des utilisateurs, et en particulier sur les jeunes filles, est devenu visible. Les législateurs s'intéressent à la manière dont les plateformes sociales influent sur l'image que les jeunes ont d'eux-mêmes et envisagent des projets de loi visant à réglementer le secteur.

À ce sujet, TikTok précise que les effets créés par les utilisateurs seront examinés par ses équipes de sécurité afin de s'assurer qu'ils respectent les politiques de l'entreprise avant d'être diffusés au public. Et si l'entreprise passe à côté d'un effet contraire aux règles, la communauté peut le signaler en utilisant la fonction  « Signaler un effet ». Évidemment, TikTok proscrit les effets de type blackface, les allusions à des stéréotypes négatifs, la simulation de chirurgie esthétique, la promotion de drogues, de l’alcool et du tabac… Avec Effect House, TikTok souhaite que son application reste un environnement « sûr, authentique et inclusif ».