TikTok vient d’annoncer le test de boutons downvotes (similaires à « je n’aime pas ») pour les commentaires sur sa plateforme. Objectif : « contribuer à ce que la section des commentaires soit toujours pertinente et constitue un lieu d'engagement authentique ».

Le downvote arrive sur TikTok

Il est d’ores et déjà possible pour les utilisateurs de TikTok d’indiquer s’ils n’aiment pas une vidéo afin que la plateforme ajuste son algorithme et ne leur montre plus de contenu similaire. Désormais, le réseau social chinois teste un bouton de vote négatif pour les commentaires. Elle explique :

« Nous avons commencé à tester un moyen de permettre aux personnes de signaler les commentaires qu'elles jugent non pertinents ou inappropriés. Ce retour d'information de la part de la communauté s'ajoutera à l'ensemble des facteurs que nous utilisons déjà pour que la section des commentaires soit toujours pertinente et constitue un lieu d'engagement authentique ».

Ainsi, certains utilisateurs ont d’ores et déjà aperçu le nouveau bouton au sein de leur application. Celui-ci se présente comme un pouce vers le bas et se trouve juste à côté du bouton « j’aime » ; TikTok précise en outre que les personnes dont les commentaires ont été « dislike » n’en seront pas informés, tandis que les commentateurs et les autres utilisateurs ne seront pas en mesure de voir combien de fois un commentaire a été détesté. Pour TikTok, ce bouton n’est pas un moyen de signaler les commentaires, mais permet plutôt aux utilisateurs d’indiquer les commentaires qui pourraient être des spams ou qui n'ont pas de sens dans le contexte de la vidéo sous laquelle ils sont postés.

Un bouton déjà répandu et controversé

Le bouton downvote est un sujet controversé des réseaux sociaux. Par exemple, YouTube, qui a rendu publics les boutons négatifs pendant des années, a finalement décidé de les cacher, affirmant que cette fonctionnalité contribuait au harcèlement ciblé sur la plateforme.

En 2018, Facebook annonçait tester des boutons downvote, lui permettant de modérer le contenu puisque les utilisateurs devaient justifier pourquoi ils avaient cliqué dessus. L’outil n’a toutefois pas été déployé sur le long terme. De son côté, Twitter est également en période d’essai avec un système similaire à celui mis en place par TikTok. Il permet aux utilisateurs de downvote des réponses aux tweets, afin que la plateforme comprenne davantage les types de messages qui sont les plus pertinents. Ce bouton est largement inspiré du système de Reddit, où la communauté dicte le classement des réponses.

Pour l’heure, TikTok n’a pas indiqué l’impact que cette fonctionnalité aura sur le classement des commentaires sous les vidéos. Ainsi, on ignore si cela entraînera un changement dans la façon dont les commentaires s’afficheront pour les utilisateurs individuels ou pour l’ensemble de la communauté. Comme pour Twitter, il semblerait que son but soit de donner davantage de retour sur ce que les utilisateurs n'aiment pas, ce qui permettra à la plateforme d'affiner davantage ses systèmes pour donner la priorité aux remarques les plus pertinentes et les plus engageantes.

TikTok déploie des outils pour mieux protéger ses créateurs

Dans son billet de blog, TikTok a également annoncé le test de rappels qui guideront les créateurs vers des options de filtrage des commentaires et de blocage et suppression en bloc. « Ces rappels s'adresseront aux créateurs dont les vidéos semblent recevoir une forte proportion de commentaires négatifs. Nous continuerons à supprimer les commentaires qui violent nos directives communautaires, et les créateurs peuvent continuer à signaler les commentaires ou les comptes individuellement ou en bloc pour que nous les examinions », explique le réseau social.

Pour l’heure, ces différentes fonctionnalités n’en sont encore qu’à l’étape de test, TikTok fera savoir si elles seront définitivement adoptées dans les prochaines semaines.