TSMC a récemment dévoilé une partie de ses résultats pour le premier trimestre de l’année. 2022 démarre très bien avec une demande en composants informatiques toujours aussi élevée, notamment pour les smartphones, les voitures, et les ordinateurs.

Grâce à cela, TSMC peut se targuer de voir ses bénéfices atteindre 491 milliards de nouveaux dollars de Taïwan, 15,62 milliards d’euros. C’est 36% de plus qu’au premier trimestre 2021, où ses bénéfices étaient de 362 mds $NT.

Il ne s’agit pour l’instant que d’estimations, les revenus officiels du plus gros constructeur mondial de semi-conducteurs seront présentés à la fin du mois. Les détails des recettes de TSMC devraient nous en apprendre plus sur l’état de la demande, qu’il s’agisse du secteur de l’automobile, ou des smartphones.

Pour y répondre, le géant taïwanais a su maintenir une partie de sa production en Chine durant la pandémie, et ce malgré les nombreuses restrictions imposées par le Parti. Alors que TSMC a annoncé en début d’année investir plus de 40 milliards d’euros pour renforcer sa production de puces, cette rentrée d’argent record sera un soutien non négligeable. Au-delà d’un volume de production plus important, il s’agit également pour l’entreprise de répondre à des besoins de composants très sophistiqués, grâce à des gravures toujours plus fines.

En attendant de découvrir les chiffres officiels et consolidés, TSMC émet un son de cloche semblable à celui de Samsung. L’entreprise sud-coréenne devrait elle aussi présenter des résultats officiels en fin de mois, mais a d’ores et déjà estimé un bénéfice de 10 milliards d'euros, +50% comparé au premier trimestre 2021, porté également par la vente de semi-conducteurs. La pénurie de composants aura finalement fait des heureux.