C’est désormais officiel : AT&T et Discovery ont achevé la fusion de WarnerMedia et de Discovery. À terme, cet accord mènera à un service de streaming proposant « le catalogue de contenu le plus diversifié au monde ».

Fusionner les plateformes de streaming HBO Max et Discovery+

Annoncée l’année dernière puis officialisée en mars dernier, la fusion entre les deux géants du divertissement est d’un montant de 43 milliards de dollars et va permettre de créer une nouvelle branche baptisée Warner Bros. Discovery. Grâce à celle-ci, les services de streaming HBO Max et Discovery+ devraient finir par fusionner et uniront deux bibliothèques de contenu solides avec une propriété intellectuelle de grande valeur, proposant une variété de contenu que Netflix a mis de nombreuses années à obtenir.

En plus des films du studio Warner Bros, HBO Max contient des séries à la renommée mondiale comme Game of Thrones, Euphoria ou encore Succession. Le contenu proposé par Discovery+ est très différent et combine des reportages, des séries documentaires et de la télé-réalité. Les abonnés au service auront accès à près de 200 000 heures de programmes ; Warner Bros. Discovery deviendra de facto le troisième service de streaming mondial, après Netflix et Disney+.

Le groupe abritera en outre le nouveau service CNN+, ainsi que de nombreuses chaînes américaines comme NT, TBS, Food Network, Investigation Discovery, TLC, Discovery, truTV, Travel Channel, MotorTrend, Animal Planet, Science Channel, New Line Cinema, Cartoon Network, Adult Swim, HGTV et HBO. Au départ, Discovery+ et HBO Max devraient être proposés en tant que bundle à l’instar de Disney+, Hulu et ESPN+, mais fusionnera par la suite.

« Avec WarnerMedia, Discovery hérite d'une équipe talentueuse et innovante et d'une entreprise dynamique, en pleine croissance et d'envergure mondiale, qui est bien placée pour mener la transformation en cours dans les médias et le divertissement, la distribution directe aux consommateurs et la technologie. La combinaison des deux sociétés renforcera la position établie et dominante de WarnerMedia dans les médias et le streaming », a déclaré John Stankey, directeur général d'AT&T, dans un communiqué de presse.

Un télé ouverte sur plusieurs services de streaming.

Cette fusion vise en partie à renforcer la présence d'HBO et de Discovery sur le marché du streaming. Photographie : Nicolas J Leclercq / Unsplash

AT&T retourne sur son secteur historique

Il s’agit d’un énorme coup pour AT&T qui va en partie pouvoir rembourser sa dette monumentale de 151 milliards de dollars. Ayant fait l’acquisition de WarnerMedia en 2018, le géant des télécoms veut désormais se concentrer sur son secteur historique : « Nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère de connectivité, et ce jour marque le début d'une nouvelle ère pour AT&T. Avec la conclusion de cette transaction, nous prévoyons d'investir à des niveaux records dans nos domaines de croissance que sont la 5G et la fibre, où nous avons une forte dynamique, tout en nous efforçant de devenir la meilleure entreprise de haut débit d'Amérique. Dans le même temps, nous allons renforcer notre attention sur les retours aux actionnaires. Nous prévoyons d'investir pour la croissance, de renforcer notre bilan et de réduire notre dette, tout en continuant à verser un dividende attractif qui nous place parmi les meilleures actions à dividendes d'Amérique », a ainsi expliqué John Stankey.

La création de Warner Bros. Discovery va également engendrer un important changement d’équipe. Tandis que le PDG de WarnerMedia, Jason Kilar, a récemment annoncé son départ, c’est David Zaslav, dirigeant du groupe Discovery, qui va tout reprendre sous son aile. Celui-ci s’est entouré d’une équipe de direction composée essentiellement de personnes de confiance, et il prévoit d’entretenir une relation hiérarchique directe avec les dirigeants des entreprises qu'il ne connaît pas aussi bien.

« L'annonce d'aujourd'hui marque une étape passionnante non seulement pour Warner Bros. Discovery mais aussi pour nos actionnaires, nos distributeurs, nos annonceurs, nos partenaires créatifs et, surtout, les consommateurs du monde entier. Grâce à nos actifs collectifs et à notre modèle économique diversifié, Warner Bros. Discovery offre le portefeuille de contenus le plus différencié et le plus complet dans le domaine du cinéma, de la télévision et du streaming. Nous sommes convaincus que nous pouvons apporter plus de choix aux consommateurs du monde entier tout en encourageant la créativité et en créant de la valeur pour les actionnaires. J'ai hâte que les deux équipes se réunissent pour faire de Warner Bros. Discovery le meilleur endroit pour raconter des histoires percutantes », a-t-il déclaré.

Des mégafusions pour les utilisateurs ou les investisseurs ?

Cette nouvelle transaction fait suite à d’importantes fusions dans les secteurs du streaming et du divertissement. Après le rachat de MGM Studios par Amazon ainsi que celui de 20th Century Studios par Disney, Microsoft a également annoncé, il y a peu, l’acquisition d’Activision Blizzard, véritable géant dans le secteur du jeu vidéo. Les géants continuent ainsi de solidifier leur offre à mesure que le marché devient de plus en plus compétitif.

Comme le note The Verge, ces mégafusions semblent toutefois pensées davantage pour les investisseurs que pour les consommateurs : « Dans la pratique, nous risquons davantage de nous retrouver avec des éthiques de production confondues, d'étranges mélanges de contenus suggérés par des algorithmes, et davantage de frustration de la part des consommateurs pour trouver ce qu'ils veulent regarder ».

Pour rappel, HBO Max et HBO comptaient 73,8 millions d'abonnés dans le monde à la fin de 2021, tandis que Discovery en possédait 22 millions.