Le 7 avril 2022, l'Arcep (l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse) a publié l'état des lieux du marché des communications électroniques pour le quatrième trimestre 2021. Les chiffres sont en hausse.

La bonne dynamique du marché des communications électroniques grâce aux réseaux fixes

Dans ce récent rapport, on constate que, malgré le contexte de crise sanitaire, le revenu des opérateurs a augmenté tout au long de l’année 2021, entre + 2% et + 4% au cours de chaque trimestre. C'est une très belle performance pour le marché des communications électroniques, qui marque la fin d'une longue période de recul, entre 2011 et 2020.

Selon l'Arcep, cette hausse du marché s'explique en grande partie par l'augmentation revenus des services mobiles, celle des revenus des services fixes et par l’accélération de la transition du cuivre vers la fibre optique. À ce propos, sur un total de 31,5 millions d’accès internet, 18,4 millions sont à très haut débit.

Cela correspond à 58% du nombre total d'abonnement (quand dans les pays les moins avancés, le taux de pénétration du haut débit n’est que de 19,5%) et représente une hausse de 10 points par rapport à l'année dernière. Après dix années de « contraction », le marché des communications électroniques semble enfin repartir à la hausse. La pandémie a certainement joué un rôle dans l'inversion de la courbe.

C'est en tout cas ce que pensent les experts de l'Arcep qui expliquent que « depuis le début de la crise sanitaire, le marché des services fixes, et en particulier, celui relatif à la vente des accès internet, est particulièrement dynamique ». Les clients sont facturés en moyenne 33,5 euros HT par mois pour les services internet. C'est 30 centimes d’euros de plus que l'année dernière.

Évolution de la facture moyenne pour les services fixes. Image : Arcep.

Les réseaux mobiles se portent bien aussi grâce à la 5G

Du côté des réseaux mobiles, le marché est également en croissance depuis le début de l’année 2021. Le rapport précise même que depuis le deuxième trimestre 2021, « le rythme de croissance est supérieur à 5% (+6 % au cours du quatrième trimestre) ». On remarque que les opérateurs mobiles comptent toujours autant sur la vente des terminaux mobiles d'où ils tirent près de 20% de leurs revenus. L'arrivée de la 5G joue également un rôle important dans la stimulation du marché.

En effet, le nombre d’utilisateurs des réseaux mobiles 5G a encore doublé au cours du quatrième trimestre de l'année 2021. Il y a aujourd'hui environ 3 millions de clients qui possèdent un forfait 5G en métropole. Sur les réseaux 4G, le nombre d’utilisateurs s’élève à 66,1 millions au quatrième trimestre 2021, et continue de croître à un rythme soutenu, entre + 10% et + 15% en rythme annuel depuis deux ans.