C’est l’événement qui agite le monde numérique ce début d’avril 2022, Elon Musk, devait rejoindre le Conseil d’administration de Twitter, après avoir acquis 9,2% des actions du réseau social. Cette nomination devait être concrétisée le samedi 9 avril, mais trois jours plus tard, Parag Agrawal, PDG de l’entreprise, a publié un message sur le réseau social pour expliquer qu’il n’en serait rien.

Le troll Elon Musk très virtuellement à la tête de son réseau social favori une semaine

Parag Agrawal a fait savoir que c’était la décision d’Elon Musk lui-même en commentant, « Je pense que c'est pour le mieux. Nous avons toujours apprécié et apprécierons toujours l'apport de nos actionnaires, qu'ils fassent partie ou non de notre conseil d'administration ».

Dans la même catégorie

Avec ses 9,2% de participation, l’équivalent 2,89 milliards de dollars, Elon Musk est devenu le premier actionnaire de Twitter. Incitant Parag Agrawal à lui proposer le 5 avril cette place au sein du Conseil d’administration, pour un mandat courant jusqu’en 2024. Une nouvelle saluée par Jack Dorsey, ancien PDG et co-fondateur de Twitter, mais aussi par les marchés.

L’arrivée de Musk à la direction du réseau social, en pleine transition depuis le départ de Dorsey, est celle de l'homme le plus riche du monde, mais aussi d’un twittos infatigable. Avec ses 81 millions d’abonnés, Musk fait partie des 10 comptes les plus suivis, il faut admettre que l’homme le plus riche du monde est particulièrement actif.

Il commente et relaie les prouesses de ses entreprises, SpaceX, Neuralink Tesla, jusqu’à avoir des soucis avec le gendarme de la bourse américaine, répond à des utilisateurs, blague, troll et se retrouve régulièrement au cœur de polémiques.

Fidèle à lui-même, dès l’annonce de sa montée au capital de Twitter, il a multiplié les suggestions et blagues, parfois difficile à discerner. Il a lancé un sondage pour ou contre la mise en œuvre d’un bouton modifier, officialisé le lendemain, proposé des ajustements au Twitter payant Blue, supprimer le w de Twitter, transformer le siège de l’entreprise à San Francisco en centre d’accueil pour sans-abri, vu que personne ne s’y rendait, s’est demandé si le réseau social n’était pas en train de mourir car les plus gros comptes comme Justin Bieber ne publient plus…

Un retrait de Twitter pour mieux y revenir ?

En réaction au long message de Parag Agrawal, Elon Musk a simplement répondu un emoji en train de pouffer de rire, rapporte le New York Times. Il a manifestement été supprimé depuis. Aucune raison n’a été donnée pour ce volte-face.

Le Washington Post évoque des employés peu enthousiastes face à l’arrivée d’Elon Musk. Ce dernier n’aurait pas, à l’heure yeux, des valeurs compatibles avec celle de l’entreprise. L’autre donnée à prendre en compte, c’est la rupture du contrat engageant Musk à ne pas dépasser 14,9% des actions de Twitter, contre ce fauteuil au Conseil d’administration. Désormais cette limite n’a pu lieu d’être.

L’aventure entre Elon Musk et Twitter ne semble pas terminée, loin de là. Comme si Parag Agrawal l’anticipait, il a écrit à ses employés, « Il y aura des distractions à l’avenir, mais nos buts et nos priorités restent inchangés. Les décisions que nous prenons et comment nous les exécutons sont entre nos mains, et celles de personne d’autre ».