Mois après mois, étape par étape, la Banque populaire de Chine développe son yuan numérique. Cette monnaie numérique de banque centrale (MNBC) se met peu à peu en ordre de bataille pour conquérir l’ensemble du pays. Dernier point clé en date : son expansion dans le service de paiement de WeChat.

Délaissant depuis longtemps l’argent liquide, les chinois, peu importe leur âge, utilisent plus d’un service de paiement numérique. À eux deux, WeChat Pay (Tencent) et AliPay (Ant Group, Alibaba) trustent la quasi-totalité des volumes de transaction. En 2021, sur 1,24 milliard d’utilisateurs de l’application de messagerie WeChat, 900 millions (72%) utilisaient WeChat Pay. Un moyen de paiement stratégique, donc, pour l’émancipation du yuan numérique.

Dans la même catégorie

En gestation depuis 2014, cette MNBC a été officiellement présentée par le gouvernement chinois en 2020. Depuis, son développement s’accélère. L’Empire du Milieu a multiplié les pilotes en offrant l’équivalent de plusieurs millions d’euros à des citoyens de plusieurs grandes agglomérations. Ainsi, en fin d’année dernière, 140 millions de chinois utilisaient régulièrement le yuan numérique, et 62 milliards de yuans (8,5 mds €) avaient été déjà dépensés. Les Jeux olympiques d’hiver de Pékin ont également été l’occasion pour le pays de faire une démonstration moins locale, grâce à l’arrivée de milliers de touristes.

Si au départ les chinois devaient utiliser une application créée par la banque centrale, la réalité des modes de consommation a vite démontré une interdépendance avec les portefeuilles numériques. Le tout-puissant Parti imposerait d’une manière ou d’une autre le yuan numérique aux géants AliPay, WeChat Pay, et consorts. Tencent a donc pris les devants en ajoutant une option pour que ses utilisateurs puissent payer en MNBC.

Cette intégration va permettre aux utilisateurs de créer un portefeuille en yuan numérique à leur nom, surveillance oblige, auprès de WeBank. Il leur permettra alors d’effectuer ou recevoir des paiements à partir de l’application de la Banque populaire de Chine, ou WeChat Pay.

Avec cette énième expansion, le yuan numérique prend une nouvelle fois le chemin d’une légalisation. Si la MNBC est encore en test, les résultats démontrent qu’elle est prête à s’émanciper en Chine, et à révolutionner les paiements transfrontaliers.