Avec la démocratisation du télétravail, les réunions, formations et séminaires en ligne sont entrés dans les habitudes de nombreux professionnels. Désormais, chacun se rencontre et communique derrière un écran grâce à des outils de visioconférence comme Livestorm. Plus qu'une plateforme de visioconférence, l'entreprise se voit plutôt comme une plateforme d'engagement vidéo pour ses meetings, webinars et événements virtuels de A à Z. Gilles Bertaux, Cofondateur et CEO, revient sur les débuts de l’entreprise, son développement et ses ambitions.

Du projet étudiant à l’entreprise

En 2015, Gilles Bertaux et ses trois associés sont en dernière année de master au sein de l’école du web HETIC. Comme tout étudiant, ils doivent concevoir un projet de fin d’études. Durant son élaboration, ils font un constat : les solutions de visioconférence sont trop complexes. « Pour pouvoir participer à un événement afin d’entendre quelqu’un parler d’un projet ou d’un produit, c’était compliqué. Les outils de l’époque impliquaient de télécharger sur son ordinateur un logiciel qui pesait très lourd », se souvient le Cofondateur et CEO de Livestorm. « Il n’y avait pas d’intégration, d’API… On sentait que c’était complètement décorrélé », ajoute-t-il.

Dans la même catégorie

« À ce moment-là, on a senti qu'il y avait un shift technologique du téléchargement au cloud base », explique Gilles Bertaux. L’enjeu est alors de créer un outil de visioconférence accessible plus facilement et sans contrainte. Pour cela, le Cofondateur et ses associés conçoivent Livestorm, un produit basé sur le cloud et disponible via le web.

Le double objectif est de mettre au point un produit qui répond davantage aux besoins des professionnels du marketing et qui soit ergonomique. « On s’est dit qu’on allait faire quelque chose qui se soucie de la vidéo, mais qui se préoccupe également de l’expérience de l’animateur », raconte-t-il.

À l'issue d’une première présentation réussie, réalisée directement depuis la plateforme fraîchement créée, les jeunes étudiants décident de professionnaliser leur projet. Ils se lancent dans l’élaboration d’un prototype design pour concrétiser leur idée et séduire leurs premiers clients. Ils ciblent alors les professionnels opérant dans des boîtes Tech ou SaaS, qui utilisent déjà un outil de ce type ou qui en auraient l’utilité. « On savait qu'ils étaient prompts à changer rapidement. Et je pense que pour les 100 premiers clients, fondamentalement, ça s’est passé comme ça », explique Gilles Bertaux. Aujourd’hui, ce sont entre 800 000 et 1 million d’utilisateurs par mois qui ont une expérience avec la plateforme. Livestorm compte 4 600 comptes clients.

Une croissance rapide accélérée par la pandémie

Depuis sa création, l’entreprise a parcouru du chemin. Ce dernier a été rythmé par plusieurs levées de fonds, dont une première en 2017. Parmi les investisseurs, Bpifrance Investissement, Kima Ventures et quelques business angels. Au total, ce sont plus de 500 000 euros qui sont levés pour finaliser la croissance de Livestorm. « On a très peu dépensé. On utilisait des outils self-service comme Mailchimp et Intercom. On voulait développer le business comme ça et rester sur de l'acquisition pure et simple, donc sans commerciaux », raconte le Cofondateur. « Cela nous a amenés jusqu’au million d’euros de Revenue Récurrent Annuel (ARR) », ajoute-t-il.

Rapidement, la société se développe et recrute. En 2019, elle réalise un deuxième tour de table de 4,6 millions d’euros en série A. Un an plus tard, portée par la démocratisation du télétravail et l’avènement des plateformes de visioconférence, Livestorm lève 30 millions d’euros. « En mars 2020, on avait environ 1 000 clients. En l’espace de trois mois, donc jusqu’à fin mai 2020, on enregistre 2 000 clients », dévoile Gilles Bertaux. Parmi eux, des nouveaux profils, dont des professionnels de l’éducation et des formations, ainsi que des institutionnels. Face à cette croissance d’usage fulgurante, il a fallu s’adapter rapidement. « On s’est focalisé sur deux choses : le support client, qui était passé de 2 000 à 20 000 conversations par mois, puis on a arrêté la roadmap. C’était totalement axé sur la fiabilité de la plateforme pour les mois suivants, c’était intense, mais on y est arrivé », explique-t-il.

Repenser la visioconférence

Sur le marché, les outils nécessitant d’être téléchargés sur un appareil sont encore nombreux. « Lorsqu’on installe un logiciel de visioconférence sur son ordinateur, il a accès à tout un tas de fichiers systèmes pour pouvoir paramétrer par exemple la webcam. Ce n’est pas le cas pour un navigateur. On sait ce qui se passe donc tout est plus transparent », indique Gilles Bertaux.

En se reposant sur un navigateur et le cloud, Livestorm vise à rendre la visioconférence plus accessible et sécurisée, mais également intelligente. L’objectif est de permettre à chacun d’accéder aux services désirés à un seul et même endroit, sans avoir à passer par plusieurs outils.

« On est convaincu qu’il y a un espace entre le call classique qui est fait entre collègues et le virtual event, un événement organisé une fois dans l’année avec des milliers de participants », explique le Cofondateur. « Tout ce qui se dispose entre les deux (webinaires, team buildings etc.) c’est le territoire de notre plateforme », ajoute-t-il.

Cette dernière se veut être bien plus qu’un moyen de converser à distance. Elle se positionne comme un véritable workplace, dans laquelle les collaborateurs peuvent préparer, animer et distribuer des meetings et des webconférences. Grâce aux intégrations, ils ont aussi accès à des fonctionnalités supplémentaires et des API afin d’améliorer l’organisation de leurs événements en ligne et d’avoir une expérience utilisateur enrichie. « Lorsqu’on réalise un appel commercial pour présenter un produit à un client, on a envie de proposer une expérience optimale. On veut pouvoir ajouter son identité visuelle, montrer des médias facilement, des PDF… C’est là que nous, on rentre en jeu. C’est comme ça qu’on se différencie de la concurrence selon moi », explique le CEO.

Pour devenir un véritable allié du quotidien des professionnels, Livestorm poursuit ses efforts. Inspirée par le fonctionnement des CRM, la plateforme a récemment introduit le pricing à l’usage. Cette méthode est encore peu répandue dans le domaine de la visioconférence, dont les outils se facturent majoritairement à la licence. L’entreprise compte également proposer de nouvelles possibilités de personnalisation et développer le pan collaboratif pour offrir à chacun une expérience complète en tout point.