Wing, filiale de Google spécialisée dans la livraison par drone, vient d’annoncer le lancement de son service à Dallas dans le Texas le 7 avril prochain. C’est la première fois que la firme va opérer dans une zone densément peuplée.

Plusieurs enseignes sont en partenariat avec Wing

Ce déploiement s’établit dans le cadre d’un partenariat principal avec Walgreens, une chaîne de grande distribution américaine se concentrant principalement sur les produits de santé et de bien-être. Les habitants des villes de banlieue Fort Worth et Little Elm, au nord de Dallas, pourront également se faire livrer des articles issus d’enseignes telles que Blue Bell Creameries, Easyvet, ou encore Texas Health.

Ainsi, de petits conteneurs d'expédition seront garés à proximité des magasins participant à la collaboration, dans lesquels se trouveront les drones de l’entreprise Wing. Après avoir reçu les commandes en ligne, les employés de chaque magasin partenaire sortiront les produits pour les charger dans un emballage en carton attaché aux drones. L'équipe opérationnelle de Wing pilotera ensuite l’appareil à distance jusqu'au domicile des clients, qui seront d’un nombre limité au départ de l’opération.

« Je tiens à définir des attentes claires : tous ceux qui vivent à portée de nos drones ne pourront pas commander le premier jour. Nous allons inviter les clients par groupes pour nous assurer que tout le monde a une bonne première expérience de la livraison par drone », explique le PDG de Wing, Adam Woodworth.

Wing est déjà présente sur trois continents

Pour rappel, les drones de Wing peuvent fonctionner à la fois comme des aéronefs à voilure fixe et des copters en vol stationnaire. Contrairement à d’autres drones de livraison, ceux-ci n'ont pas besoin d'atterrir pour déposer des marchandises : ils volent jusqu'à l'endroit où se trouve le client, descendent à une hauteur de sept mètres, puis abaissent les colis sur un filin et les déposent automatiquement au sol, précise The Verge.

Actuellement, Wing opère des drones de livraison à Helsinki en Finlande, dans la ville américaine de Christiansburg, située dans l’État de Virginie, ainsi qu’à Logan et Canberra en Australie. Au total, la firme a réalisé plus de 200 000 livraisons commerciales, la majorité de celles-ci ayant eu lieu en Australie. Comme son entreprise sœur, Waymo, Wing se concentre sur des améliorations progressives avant de tirer le levier du déploiement à grande échelle.

Son arrivée dans la ville de Dallas représente « une étape importante pour Wing et la livraison par drone aux États-Unis », selon Adam Woodworth.

La livraison par drone va-t-elle enfin prendre son envol ?

En effet, il y a quelques années, la livraison par drone était pleine de promesses, mais son déploiement ne s’est pas du tout passé comme prévu. L’échec cuisant de Prime Air, le service de livraison par drone d’Amazon ainsi que la stagnation du projet mis en place par Uber en sont la preuve.

Les opérations menées par les drones de livraison sont, pour l’heure, très restreintes et souvent cantonnées à des zones assez reculées. En revanche, les robots livreurs, se déplaçant souvent en roulant sur des trottoirs, ont le vent en poupe outre-Atlantique et sont testés par de nombreuses entreprises. Reste à voir si les ambitions de Wing permettront à la livraison par drone de finalement prendre son envol.