Dans un document publié le 4 avril, le régulateur de la Bourse américaine confirme qu'Elon Musk a fait l'acquisition de 9,2% des actions de Twitter. Avec 73 486 938 titres, le PDG de Tesla et de SpaceX devient le premier actionnaire du réseau social.

Elon Musk détient 9,2% des actions de Twitter

Elon Musk utilise Twitter depuis de longues année. Il est d'ailleurs l'une des personnalités publiques les plus suivies sur la plateforme avec 80 millions d'abonnés. Son compte figure parmi les dix plus suivis sur Twitter. Il annonce régulièrement de grandes décisions pour SpaceX et Tesla sur Twitter. Il s'est également fait taper plusieurs fois sur les doigts par les autorités de régulation pour avoir utilisé le réseau social dans le but de « manipuler » les marchés financiers. Aujourd'hui, il détient 9,2% des actions de Twitter, l'équivalent de 2,6 milliards d'euros.

La confirmation de cette transaction, qui faisait l'objet de rumeurs la semaine dernière, a fait grimper en flèche l'action du réseau social. À la clôture des marchés vendredi, l'action se situait environ à 25% au-dessus de son cours habituel. Le document, signé et daté du 4 avril par Elon Musk, indique que l'achat d'actions a en fait eu lieu le 14 mars. Il est précisé que le patron de SpaceX et Tesla a acheté 73 486 938 actions chez Twitter. Pourtant, il y a deux semaines, Elon Musk disait sur Twitter qu'il « réfléchissait sérieusement à l'idée de créer son propre réseau social ».

Le milliardaire veut faire bouger les lignes chez Twitter

En effet, depuis quelques jours, le milliardaire semblait vouloir mettre en place une stratégie de contestation de la politique actuelle de la direction de Twitter. Le 25 mars 2022, Musk lançait un sondage sur Twitter et questionnait ses abonnés sur le respect de la liberté d'expression sur la plateforme. Il écrivait ceci : « la liberté d’expression est essentielle au fonctionnement de la démocratie. Croyez-vous que Twitter adhère rigoureusement à ce principe ? ». Comme vous le constatez, le « non » l’a emporté à plus de 70 % et c'est à partir de ce constat qu'Elon Musk a soumis l'idée de développer son propre réseau social.

Entre lancer un réseau social à partir de rien ou racheter les actions d'une plateforme qui fonctionne déjà très bien, Elon Musk a vraisemblablement fait son choix. Cette critique ne sort pas de nulle part. Le fondateur du réseau social, Jack Dorsey, a souvent critiqué sa propre plateforme et suggéré des modifications. Peut-être qu'en devenant majoritaire, Elon Musk espère pouvoir faire bouger les choses chez Twitter. C'est en tout cas ce que pense Dan Ives, analyste de la banque d’investissement Wedbush Securities, qui explique que « cette prise de participation est sûrement le début de conversations plus larges avec les dirigeants actuels de Twitter ».