Huawei a publié fin mars le bilan financier de ses activités pour l’année 2021. Le communiqué rapporte une baisse des recettes de l’entreprise mais une augmentation de ses bénéfices.

Un bilan en demi-teinte pour Huawei

Dans ce rapport, le géant mondial de la télécommunication indique avoir réalisé un chiffre d’affaires s’élevant à 636,8 milliards de yuans (91,16 milliards d’euros). Une baisse de près de 28,6% en comparaison à 2020 où l’entreprise avait encaissé 891,4 milliards de yuans (124,53 milliards d’euros).

Huawei contrebalance cette décroissance en annonçant une augmentation de leurs bénéfices nets de 75,9% sur une base annuelle. Le groupe indique avoir engrangé 113,7 milliards de yuans (16,31 milliards d’euros) en 2021 contre 64,6 milliards de yuans (9,02 milliards d’euros) en 2020.

Première prise de parole publique pour Meng Wanzhou

Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei a pris la parole lors de la conférence de presse tenue à Shenzhen, en Chine. « Malgré une baisse des recettes en 2021, notre capacité à faire des bénéfices et à générer des flux de trésorerie augmente, et dans ce contexte, nous sommes plus à même de faire face à l'incertitude », déclare-t-elle.

Il s’agit de sa première apparition publique depuis sa libération au Canada en automne dernier. Pour rappel, la fille du fondateur de Huawei avait été arrêtée au Canada en 2018, accusée d’avoir menti aux banques hongkongaises au sujet de transactions entre Huawei et l’Iran.

Meng Whanzou, directrice financière de Huawei s’exprimant lors de la conférence

Meng Whanzou, directrice financière de Huawei, présente le bilan annuel 2021. Il s'agit de sa première prise de parole publique depuis sa libération au Canada et son retour en Chine en automne dernier. Photographie : Huawei.

Huawei essaye de faire face aux restrictions américaines

L’augmentation importante du bénéfice net de l’entreprise chinoise peut s’expliquer par la vente de certaines de ses activités, paralysées par les sanctions américaines.

En 2019, Donald Trump a révoqué l’utilisation de la licence Android sur les téléphones Huawei. Le groupe est accusé d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois et de mettre en danger la souveraineté de la technologie américaine.

Face à son entrée sur la liste noire des États-Unis, Huawei est contrainte de vendre sa marque de smartphone d’entrée de gamme Honor au consortium Shenzhen Zhixin New Information Technology en novembre 2020. La vente est estimée à 15 milliards de dollars.

Pour Huawei, la séparation d’Honor se ressent sur ses finances : le chiffre d’affaires de l’activité grand public est de 243 milliards de yuans (38,2 milliards de dollars) en 2021 soit une chute de 49,5% par rapport à l’année précédente.

Privé d’Android, le géant de la télécommunication a développé son propre système d’exploitation : HarmonyOS. Utilisé dans plus de 220 millions d’appareils Huawei en 2021, il est devenu le système d’exploitation pour appareils mobiles à la croissance la plus rapide au monde.

L’entreprise reste également l’un des plus importants vendeurs d'équipements 5G au monde malgré la pression des Américains. Huawei annonce avoir signé plus de 3 000 contrats commerciaux pour des applications industrielles 5G utilisées à grande échelle, rapportant un chiffre d’affaires de 281,5 milliards de yuans (44,2 milliards d’euros) au géant chinois contre 302,6 milliards de yuans (40,26 milliards d’euros) en 2020. Cela représente une baisse de 6,9% de chiffre d’affaires.

Mettre l’accent sur la recherche et le développement

Les activités de Huawei se diversifient. Le groupe investit dans de nombreux secteurs et indique avoir « constitué plusieurs équipes spécialisées » pour répondre aux besoins des mines de charbon, des routes intelligentes, des douanes et des ports.

« En misant sur le talent, la recherche scientifique et l'esprit d'innovation, nous augmenterons sans cesse les investissements afin de remodeler nos paradigmes en matière de théories fondamentales, d'architecture et de logiciels, et de renforcer notre compétitivité à long terme », explique le président tournant de Huawei, Guo Ping, dans le rapport annuel.

Les dépenses de l’entreprise dans la recherche et le développement étaient de 142,7 milliards de yuans (20,43 milliards de euros) en 2021, l'équivalent de 22,4% de son chiffre d’affaires total.

Après un bilan mitigé pour l’année 2021, Huawei tente de garder la tête hors de l’eau et capitalise sur la diversification de ses activités pour rattraper la perte de vitesse liée à la vente d’Honor. Automobile, cloud, objets connectés : autant de secteurs dans lesquels investir afin de renouveler leur savoir-faire et s’imposer de nouveau en 2022 sur le marché en tant que géant de la télécommunication.