Un plan de 1,6 milliard de livres (1,9 milliard d'euros) vient d'être voté au Royaume-Uni. Le gouvernement espère que ce texte qui prévoit de construire un réseau de 300 000 stations de recharge pour véhicules électriques, permettra au pays de réduire sa dépendance à l'égard des sources d'énergie étrangères.

300 000 stations de recharges d'ici 2030 pour favoriser la transition vers les véhicules électriques

Pour inciter les citoyens britanniques à passer à l'électrique, le Royaume-Uni met les grands moyens. Le pays vient de décider d'un investissement massif pour construire un gigantesque réseau de stations de recharge. Objectif : multiplier par dix le nombre de points de charge d'ici 2030 pour atteindre les 300 000 chargeurs. C'est ambitieux et c'est certainement un argument solide pour convaincre les britanniques encore hésitants, à acheter un véhicule électrique.

Le texte voté met l'accent sur les stations de recharge rapide pour les longs trajets. C'est effectivement le point noir actuel des véhicules électriques (même si leurs ventes ont doublé entre 2020 et 2021) et le frein majeur qui empêche les usagers de sauter le pas. Une voiture électrique pour faire des petits trajets en ville oui, mais une voiture électrique comme véhicule principal pour partir en vacances, c'est encore trop de logistique. C'est justement cette problématique que le plan d'investissement espère changer au Royaume-Uni.

La vente des véhicules thermiques bientôt interdite

Le pays veut accélérer sa transformation. Dans le cadre de ce budget, un premier palier de 950 millions de livres (1,1 milliard d'euros) sera directement affecté à la mise en place d'un réseau de plus de 6 000 stations de recharge rapide le long des autoroutes anglaises d'ici 2025. Le réseau doit être accessible le plus tôt possible pour amorcer la transition vers l'électrique. Toujours dans le cadre de ce texte, 500 millions de livres (600 millions d'euros) ont été affectés à l'installation de bornes de recharge dans les villes.

Pour faciliter l'utilisation des bornes de recharge, les conducteurs de véhicules électriques pourront utiliser le paiement sans contact pour recharger leur voiture. Ils auront également à leur disposition des outils pour comparer les prix et utiliser des applications pour trouver les stations les plus proches en fonction de leur géolocalisation. Le Royaume-Uni prévoit d'interdire la vente de nouveaux véhicules fonctionnant aux énergies fossiles d'ici à 2030. Ce gigantesque réseau de recharge sera donc essentiel pour faciliter la transition vers les véhicules électriques.

Le gouvernement présente également ce plan comme un moyen de créer des emplois et de réduire sa dépendance vis à vis des pays producteurs d'énergies fossiles. Sans être citée, la Russie est évidemment visée par ce plan. Avec la flambée des prix du gaz et de l'électricité à cause de l'invasion de l'Ukraine, le Royaume-Uni estime qu'il est temps d'agir et de prendre des décisions « historiques ».