Lancé il y a un peu moins de trois semaines, le nouvel iPhone SE ne rencontre pas le succès escompté. On apprend de plusieurs sources que l'appareil se vendrait nettement moins bien que prévu, au point de pousser Apple à revoir nettement à la baisse les commandes passées à ses sous-traitants pour ce nouvel iPhone entrée de gamme, vendu à partir de 529 euros en France.

D'après les informations de Nikkei Asia, relayées par CNBC, Apple aurait ainsi d'ores et déjà réduit de 20% la production du smartphone. Plus concrètement, entre 2 et 3 millions d'unités sortiraient donc en moins des usines sur le prochain trimestre. Nikkei précise en outre qu'Apple aurait également commandé 10 millions d'AirPods en moins pour l'ensemble de 2022. On ignore toutefois quels modèles d'AirPods sont concernés.

Une entrée ardue sur le marché pour l'iPhone SE 5G

Les mauvaises ventes de l'iPhone SE 2022 peuvent s'expliquer par la combinaison de plusieurs facteurs. En premier lieu, le contexte mondial n'est pas favorable au nouvel iPhone « abordable » d'Apple. L'appareil est arrivé sur le marché peu après le début de la guerre en Ukraine et en pleine période d'inflation. Il fait également ses débuts alors que la Chine connaît une forte recrudescence de Covid-19, conduisant au reconfinement de nombreuses villes et de plusieurs dizaines de millions d'habitants.

À ce contexte peu favorable s'ajoutent les défauts de l'iPhone SE 2022 en lui même. Ce nouveau modèle évolue très peu par rapport à son prédécesseur lancé en 2020, qui était pourtant daté à bien des égards. Il reprend en effet une large partie de sa fiche technique et de ses spécifications, en y ajoutant tout de même un nouveau processeur A15 Bionic (le même que sur les iPhone 13 et 13 Pro) et une connectivité 5G.

Deux ajouts qui ne pèsent pas nécessairement très lourd pour excuser le design de l'appareil (désormais archaïque car hérité de l'iPhone 8 lancé en 2017), sa partie photo vieillissante et surtout son prix. L'arrivée de la 5G sur ce modèle a en effet poussé Apple à rehausser son tarif d'une quarantaine d'euros. Ce placement tarifaire nuit à la compétitivité de l'appareil face aux smartphones de Samsung et des marques chinoises sur certains marchés clés, comme l'Inde. Marchés sur lesquels Apple comptaient pourtant beaucoup pour écouler ce nouvel iPhone SE 5G.