Les premiers véhicules Tesla commencent à sortir de la Gigafactory de Grenheide, en Allemagne. Tesla annonce avoir livré ses 30 premiers Model Y et prévoit de produire à terme 500 000 véhicules par an depuis cette usine.

Les premières Tesla « Made in Germany » débarquent

La gigantesque usine allemande qui aura coûté 5 milliards d'euros commence officiellement à prendre du service. Elon Musk se dit excité à l'idée de pouvoir livrer ses premiers véhicules fabriqués en Allemagne. La production allemande a été retardée à cause de l'opposition farouche des écologistes sur le site. Finalement, au début du mois de mars, Tesla a reçu les autorisations nécessaires pour démarrer la production sur son site allemand. Le chancelier allemand Olaf Scholtz s'est rendu sur place pour inaugurer le lancement officiel de la Gigafactory de Grenheide.

Dans un premier temps, seuls des Model Y Performance sortiront de la Gigafactory 4. Cette usine a bien failli ne jamais voir le jour. En effet, suite aux plaintes émises par de nombreux groupes de défense de l'environnement, le sujet de l'approvisionnement en eau posait problème. Tesla a finalement promis de minimiser l'utilisation de l'eau, et a également déclaré qu'elle planterait des milliers d'arbres pour contribuer à améliorer son empreinte carbone dans cette région allemande. Le 4 mars 2022, la société a reçu l'approbation finale des autorités pour commencer la production.

10 000 véhicules par semaine sortiront de cette usine

La construction de l'usine avait été arrêtée suite à une décision de justice parce que Tesla avait commencé à raser les 92 hectares de forêt environnante sans avoir de permis de construire, mais avec tout de même, l'autorisation du bureau de l’environnement allemand. Pas suffisant aux yeux du tribunal qui avait été saisi par des militants écologistes locaux. Finalement, non sans mal, Tesla aura réussi à venir à bout de ce projet démesuré. L'ouverture d'une usine en Europe sonnait comme une évidence pour Tesla.

En choisissant l'Allemagne, la firme d'Elon Musk pourra mettre en avant le très convoité « Made in Germany » sur ses véhicules, tout en se rapprochant de ses concurrents. Un choix stratégique qui fera peut-être la différence. D'ici la fin de l'année, Tesla prévoit de produire 5 000 à 10 000 véhicules par semaine. Pour faire face à cette nouvelle concurrence européenne, Volkswagen qui a produit environ 450 000 véhicules électriques dans le monde l'année dernière, prévoit de construire une nouvelle usine à Wolfsburg. Elle doit ouvrir en 2026.