À cause de la guerre en Ukraine menée par la Russie, OneWeb ne peut plus utiliser les lanceurs Soyouz. L'entreprise a donc choisi de travailler avec SpaceX. Dans un communiqué de presse publié le 21 mars 2022, la société britannique annonce avoir conclu un partenariat avec SpaceX pour acheminer ses futurs satellites en orbite basse, autour de la Terre.

OneWeb ne travaille plus avec les russes

Selon le communiqué de presse de OneWeb, « le premier décollage avec SpaceX est prévu pour l'année 2022 et viendra s’ajouter à la constellation en orbite de OneWeb qui compte actuellement 428 satellites, soit 66% de l'objectif ». Le déclenchement de la guerre a rendu impossible la suite de cette coopération : fin février, la Russie mettait fin aux décollages de Soyouz depuis Kourou. Ce partenariat permettait à OneWeb de placer ses satellites en orbite basse. Le nouveau deal trouvé avec SpaceX met un terme à une période d'incertitude pour OneWeb.

En effet, étant un concurrent direct de Starlink, SpaceX aurait pu refuser de coopérer. OneWeb et Starlink proposent effectivement des services similaires. L'entreprise britannique souhaite proposer « un accès à Internet par l’espace, grâce à une vaste flotte de satellites ». Le moins que l'on puisse dire que c'est un rapprochement inattendu. La gravité de la situation a poussé les deux entreprises à collaborer. Avec ce partenariat, SpaceX va participer à l’accroissement d’un réseau concurrent, avec ses fusées Falcon 9.

SpaceX prend le relai des lancements avec ses fusées Falcon 9

On pourrait penser que c'est une erreur stratégique de la part de la société américaine, mais si on prend le problème dans l'autre sens, SpaceX sera peut-être gagnant dans cette collaboration. En effet, OneWeb aurait certainement fini par trouver un autre partenaire et donc réussi à envoyer ses satellites en orbite.

En acceptant d'envoyer les satellites du britannique, SpaceX profite de facturer des lancements. En réalité, les deux sociétés ne s'adressent pas exactement aux mêmes marchés. Starlink vise les particuliers, alors que OneWeb propose une offre B2B. Au passage, Elon Musk estime qu'il y a de la place « pour tout le monde » en orbite.

Cela signifie qu'à court terme, les deux sociétés ne devraient pas se marcher dessus. Même chose pour l'orbite, les deux constellations n'évoluent pas à la même distance de la Terre. Les satellites de Starlink se trouvent à 550 kilomètres de la Terre tandis que ceux de OneWeb se trouvent 1 200 kilomètres d'altitude.

Ce nouveau partenariat avec SpaceX met également un terme à un conflit diplomatique entre la Russie et le Royaume-Uni. En effet, le gouvernement de Poutine était opposé à ce que OneWeb couvre la Russie, au motif que le gouvernement britannique, qui a pris (en partie) le contrôle de l’entreprise, pourrait s’en servir à des fins d’espionnage.