Doctolib, licorne française depuis 2019, vient d'annoncer une nouvelle levée de fonds de 500 millions d'euros. Ce nouveau financement permet à la start-up de devenir l'entreprise technologique la mieux valorisée de France, juste devant BackMarket, en atteignant les 5,8 milliards d'euros.

3 500 nouveaux emplois seront créés

La start-up fondée en 2013 par Ivan Schneider, Stanislas Niox-Chateau et Jessy Bernal est aujourd'hui au sommet de la French Tech. Doctolib compte créer 3 500 nouveaux emplois grâce à ce financement, dans 30 villes en France, en Allemagne et en Italie sur les cinq prochaines années. Cela porterait à 6 000 son nombre total de salariés. 700 nouveaux postes sont déjà ouverts pour l’année 2022.

Si 2021 avait été l'année de tous les records pour les acteurs de la French Tech, 2022 sera certainement encore plus mémorable. Tout l'écosystème tech français se demandait quand aurait lieu cette levée de fonds pour Doctolib. En effet, le contexte de crise sanitaire et l'explosion de la téléconsultation ont été bénéfiques à l'activité de la start-up française. L’anomalie est désormais rectifiée.

Depuis sa dernière levée de fonds de 150 millions d'euros en 2019, Doctolib n'est pas resté inactif. Une opération a bien eu lieu, sans grande communication. Depuis sa création, l’entreprise a réussi à attirer 900 millions d’euros de financement. Selon Stanislas Niox-Chateau, le CEO et co-fondateur de l’entreprise, le leader européen de la prise de rendez-vous médicaux aurait même pu en obtenir davantage.

Quels sont les projets de Doctolib ?

Désormais, l'objectif est celui de la rentabilité. Aujourd'hui, la stratégie est encore d'investir pour continuer de grandir. Les co-fondateurs de Doctolib misent sur 2024 ou 2025 pour atteindre le fameux seuil de rentabilité. Actuellement, de nombreux investissements servent à développer de nouveaux logiciels pour les médecins, infirmiers et kinés libéraux, mais aussi pour les hôpitaux, qui doivent tous aboutir cette année.

Touchant plus de 13% du marché européen et 60 millions d'utilisateurs et 300 000 professionnels de santé, Doctolib permet de trouver un professionnel de santé, prendre un rendez-vous médical en ligne, effectuer une téléconsultation ou gérer leur santé et celle de leurs proches. L’entreprise souhaite aller encore plus loin en créant des « services supplémentaires, comme le partage d’ordonnances dématérialisées, ou une messagerie avec les professionnels de santé ».

Cette messagerie devrait voir le jour en 2022. Elle promet d'offrir aux soignants la capacité de communiquer entre eux de façon sécurisée. L'autre grand objectif de Doctolib est de « s'attaquer aux hôpitaux ». En 2022, 250 hôpitaux publics sont déjà utilisateurs de Doctolib dont 50% des CHU. Avec ce nouveau financement, la start-up française précise qu'elle compte également renforcer ses équipes de cybersécurité.