Rob Flaherty, directeur de la stratégie numérique de la Maison Blanche, a échangé avec une trentaine d'influenceurs TikTok pour leur exposer la stratégie des États-Unis dans le cadre de la guerre en Ukraine.

La Maison Blanche dévoile sa stratégie militaire aux jeunes américains

Avec cette allocution officielle, la Maison Blanche souhaite fournir des informations fiables provenant d'une « source faisant autorité », pour éviter la propagation de fausses informations. L'administration Biden a commencé à travailler avec Gen Z For Change, un groupe de défense à but non lucratif, pour identifier les meilleurs créateurs de contenu sur la plateforme afin d'orchestrer ce fameux briefing visant à répondre aux questions sur le conflit et le rôle des États-Unis dans celui-ci.

L'administration Biden reconnaît ainsi le fait que TikTok est une source d'importance critique pour les mises à jour sur l'Ukraine. Lors de cette visioconférence, Rob Flaherty a livré de précieux détails sur la stratégie militaire des États-Unis, sur les objectifs stratégiques du pays dans cette région du monde. Il a également répondu aux questions des créateurs sur des sujets allant des efforts de secours à une réponse hypothétique si la Russie utilisait des armes nucléaires.

@kahlilgreene

The White House invited content creators to learn more about the crisis in Ukraine. #hiddenhistory #ukraine #blackcommunitytiktok

♬ original sound - Kahlil

La génération Z s'informe sur TikTok

Les journalistes ne sont donc plus les seuls à être conviés aux conférences de presse de la Maison Blanche sur l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Les influenceurs sont désormais de la partie. Certains d'entre eux auraient aimé que le directeur de la stratégie numérique de la Maison Blanche aille encore plus loin, en abordant les questions les plus difficiles. C'est notamment le cas de Jules Suzdaltsev, le créateur qui tient le compte TikTok Good Morning Bad News. Il a déclaré que cela ressemblait à un événement de presse « pour des enfants de maternelle ».

Marcus DiPaola, un autre créateur, regrette que la Maison Blanche n'ait pas abordé son implication dans d'autres guerres à travers le monde. Kahlil Greene, 21 ans, un influenceur TikTok avec plus de 534 000 abonnés, a déclaré qu'il n'était pas surpris par cette conférence. Il précise que « les jeunes de ma génération vont chercher les informations sur TikTok. C'est le premier endroit où nous recherchons de nouveaux sujets et où nous apprenons des choses ». En effet, de plus en plus de jeunes internautes s'informent sur les réseaux sociaux et notamment sur TikTok.

Ces jeunes réseaux ont du mal à lutter contre la désinformation. La plateforme vient seulement de décider de suspendre les comptes des médias soutenus par la Russie sur sa plateforme. Aussi, depuis le 6 mars, TikTok ne diffuse plus en Russie. Les États-Unis comptent donc sur la puissance des influenceurs de TikTok pour faire pencher la balance de son côté et ainsi faire connaître la stratégie militaire officielle des États-Unis à une audience qui, autrement, ne serait pas au courant.