L'annonce de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) représente une grande avancée pour les véhicules autonomes. Selon l'agence, il n'est plus nécessaire d'équiper ces véhicules d'un siège pour le conducteur, de pédales ni de volant. Il n'y a donc plus besoin d'humain pour assurer la sécurité des véhicules autonomes aux États-Unis.

Des véhicules autonomes sans volant

Désormais, les véhicules autonomes pourront être conçus sans volant. La NHTSA vient de donner son feu vert pour qu'ils puissent circuler sans humain à leur bord. Le régulateur américain estime qu'il « n'est plus nécessaire pour les constructeurs d'équiper les véhicules autonomes de commandes de conduite manuelle ». Jusqu'ici, cela était impossible à cause des règles de sécurité en vigueur qui obligeaient un conducteur humain à être à bord pour reprendre le contrôle en cas d'incident.

Dans la même catégorie

Conscient que cette mesure pourrait inquiéter les autorités, Steven Cliff, administrateur adjoint de la NHTSA, se veut rassurant et précise que « si le conducteur passe d'une personne à une machine dans les véhicules équipés de système de conduite autonome, la nécessité d'assurer la sécurité des humains reste la même et doit être prise en compte dès le début. Avec cette règle, nous veillons à ce que les fabricants accordent la priorité à la sécurité ».

La sécurité reste au centre de la réflexion

C'est évident : les véhicules dotés d'un système de conduite autonome sans volant ni pédale, doivent logiquement fournir le même niveau de protection que les véhicules actuels. Le secrétaire aux Transports, Pete Buttigieg estime que « cette nouvelle règle est une étape importante qui va permettre d'établir des normes de sécurité solides pour les véhicules équipés de systèmes de conduite automatisée ». Le ministère des Transports suit évidemment de très près l'avancée des véhicules autonomes.

La National Highway Traffic Safety Administration s'est engagée dans une révision des réglementations en vigueur pour tenir compte des avancées technologiques dans l'automobile. Au fur et à mesure que les technologies évoluent, les régulateurs s'adaptent. Petit à petit, les véhicules autonomes vont se faire une place sur nos routes. En France, les navettes autonomes de Navya sont par exemple déployées depuis bientôt deux ans dans le cadre d'une offre commerciale avec Keolis.