OdySight, l'application de Tilak Healthcare qui propose des tests visuels et des jeux à visée thérapeutique pour suivre l'état de santé des patients atteints de pathologies oculaires, sera désormais remboursée par la sécurité sociale. Ce remboursement devrait permettre d'inscrire le dispositif médical dans la routine des ophtalmologistes.

La France est une terre fertile aux innovations dans la santé

Actuellement, l'application OdySight est disponible sur prescription d’un ophtalmologiste, proposée par 400 rétinologues et utilisée par plus de 3 500 patients. L'annonce de la prise en charge intervient dans le cadre de l’article 51 du PLFSS 2018. Cet article est un dispositif visant à expérimenter « de nouvelles organisations en santé reposant sur des modes de financement inédits ».

L'application de Tilak Healthcare répond à plusieurs enjeux comme l’optimisation de la prise en charge du patient et la possibilité de réaliser un suivi régulier de leur acuité visuelle. Concrètement, l’expérimentation prévoit la mise en place d’un forfait d’utilisation couvrant la mise à disposition de l’application, la formation des patients et le suivi de leurs résultats par un médecin.

Avec ce forfait, OdySight prévoit de toucher 8 000 nouveaux utilisateurs. Pour Édouard Gasser, directeur général et co-fondateur de Tilak Healthcare, « le lancement de cette expérimentation est une nouvelle étape cruciale dans le déploiement d’OdySight. Il vient récompenser le travail des médecins et de nos équipes au service de l’innovation en ophtalmologie. Il montre également que la France est une terre fertile aux nouvelles technologies de la santé ».

OdySight 100% remboursé par la sécurité sociale

Initialement, l'application OdySight a été développée par José-Alain Sahel, fondateur de l’Institut de la Vision et chef du département d'ophtalmologie à l’Université de Pittsburgh School of Medicine, et Edouard Gasser, actuel CEO de Tilak Healthcare et ancien directeur de studio chez Gameloft. Pour le moment, le dispositif médical ne s'adresse pas à l'ensemble des personnes atteintes de problèmes ophtalmologiques.

En effet, il est recommandé pour les patients atteints d'une pathologie oculaire nécessitant un suivi régulier de la vision telles que les formes humides et sèches de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) à risque de néovascularisation, la rétinopathie diabétique avec ou sans œdème maculaire, la myopie forte avec risque de néovascularisation et toutes autres pathologies similaires pouvant entraîner une cécité.

Jusqu'ici, le coût de l'application était de 265 euros par an, par patient. Désormais, c'est l'Assurance maladie qui prend tout à sa charge. Le professionnel de santé se verra verser 112 euros pour participer à l'inclusion du dispositif. Principalement déployée en France, l'app est aussi disponible aux États-Unis, en Espagne et en Belgique. Les Pays-Bas et l'Allemagne sont les prochains marchés.