Le 28 février 2022, Orange annonçait lors du Mobile World Congress la planification de l'arrêt des réseaux historiques 2G et 3G en Europe. Prévu pour 2025 pour la 2G et pour 2028 pour la 3G en France, Bouygues Telecom s'inquiète de cet arrêt qu'il considère comme brutal et appelle à une concertation nationale pour discuter de ce sujet.

Bouygues Telecom considère que la planification d'Orange pour l'arrêt de la 2G/3G n'est pas la bonne

« Nous adressons un appel à l'Arcep ou la Direction Générale des Entreprises (DGE) pour organiser le sujet ». Ce sont les dires de Benoît Torloting, directeur général de Bouygues, adressés à 01net. Il souhaite qu'un de ces deux organismes puisse s'occuper et s'emparer du sujet de manière légitime, en organisant par exemple, une grande concertation nationale.

Dans la même catégorie

Le PDG a expliqué que les impacts de cette décision sur le secteur industriel, secteur où ces technologies 2G et 3G sont encore utilisées pour de nombreux objets connectés, pourraient être conséquents. Distributeurs de billets, appels automatiques d'urgence, ascenseurs, etc. Tous ces appareils utilisent encore la 2G ou la 3G.

De plus, certaines zones en France ne bénéficient pas encore de la 4G et deviendraient alors des zones sans réseau en cas de coupure de ces deux technologies. Benoît Torloting trouve que les échéances fixées par Orange sont rapides : « 2025, c'est court », a-t-il précisé. Cependant, il ne s’est pas avancé sur une date d'échéance, ni même sur son intention de le faire.

Orange compte exploiter les radiofréquences de la 2G/3G pour améliorer le réseau 4G/5G

De son côté, avec l'arrêt de la 2G et de la 3G, Orange compte optimiser la gestion de ses réseaux, en favorisant la 4G et la 5G. Les radiofréquences actuellement utilisées pour la 2G et la 3G seront employées pour améliorer la capacité et la couverture des réseaux 4G et 5G, tant dans les zones urbaines que rurales, selon les dires de la firme. L'opérateur affirme que cette stratégie va assurer au client une meilleure qualité de la voix via la technologie VoLTE, un débit plus élevé, une latence plus faible et une sécurité renforcée.

L'arrêt du réseau 2G/3G devrait se faire parallèlement à l'arrêt d'un autre réseau historique, celui du cuivre. Orange compte commencer les travaux en janvier 2026 pour une fermeture définitive en 2030. Progressivement, le réseau cuivré sera fermé pour laisser le temps aux utilisateurs actuels de la technologie ADSL, encore nombreux, de passer à la fibre optique. Plus que jamais, Orange souhaite moderniser ses réseaux, en espérant remplir ses objectifs de développement durable.