YouTube offrirait une coquette somme à certains podcasters pour qu’ils produisent des vidéos et les hébergent sur sa plateforme. D’après Bloomberg, certains créateurs se sont vus offrir 50 000 dollars pour sauter le pas. Pour d’autres, plus importants encore, cette somme est montée jusqu’à 300 000 $.

L’opération est loin d’être anodine pour YouTube. Certains de ses créateurs commencent à investir plus de temps et d’argent dans le format audio pour créer des podcasts, format en pleine croissance partout dans le monde. Techniquement moins lourd à produire, le podcast est aussi un moyen de développer son audience, « l'objectif est d'aller chercher d'autres publics, qui ne sont pas sur la vidéo ou sur le livre » nous expliquait Benjamin Brillaud, de la chaîne Nota Bene.

D’autre part, si YouTube s’est longtemps cantonné à la seule vidéo, le réseau social a souvent été un point de diffusion supplémentaire pour les podcasters. Voir Facebook, Linkedin, ou même Twitter capitaliser sur l’audio l’a même poussé à agir. En septembre 2021, Kai Chuk fut ainsi promu au poste de directeur du « podcasting », sans pour autant lier cette activité avec la plateforme Google Podcasts. Un mois plus tard, une autre fiche de poste apparaissait, tournée vers le développement technique de l'audio sur YouTube.

Un temps passive face au développement du format audio, cette stratégie côté YouTube n’est finalement pas surprenante. Restera à voir si les arguments, financiers pour l’instant, d’Alphabet sauront convaincre les podcasters de considérer YouTube comme un point de diffusion digne de ce nom.