Dans un communiqué de presse publié le 28 février 2022, la NASA a annoncé sa volonté de prolonger son contrat avec SpaceX. L'entreprise d'Elon Musk continuera de transporter des astronautes vers l'ISS, au moins jusqu'en 2028.

Neuf missions avec Crew Dragon jusqu'en 2028

Un premier contrat de 2 milliards d'euros avait été attribué à SpaceX en 2014 pour permettre à l'entreprise de développer de nouveaux vaisseaux afin d'envoyer des astronautes vers la Station spatiale internationale. La société d'Elon Musk a tenu ses promesses : Crew-1, Crew-2 et Crew-3 ont été de véritables succès. Les technologies de SpaceX fonctionnent très bien et la NASA décide donc d'étendre la durée du contrat. Jusqu'en 2028, il y a aura donc neuf missions.

Selon Kathy Lueders, administratrice associée du Space Operations Mission Directorate de la NASA, « il est essentiel que nous commencions dès maintenant à assurer des vols supplémentaires vers la Station spatiale, afin d'être prêts lorsque ces missions seront nécessaires pour maintenir une présence américaine dans l'espace de manière régulière ». Elle précise que la capacité américaine de lancement est essentielle à la poursuite des opérations en orbite et à la construction d'un nouveau modèle en orbite terrestre basse.

La NASA accorde toute sa confiance à SpaceX

SpaceX avait déjà prévu de lancer Crew-4, Crew-5 et Crew-6 mais désormais, il faudra également anticiper les lancements de Crew-7, Crew-8 et Crew-9. Un nouveau contrat idéal pour l'entreprise d'Elon Musk qui est en pleine croissance. Dans son communiqué, la NASA reconnaît que SpaceX est la seule entreprise américaine actuellement certifiée pour transporter des astronautes vers l'ISS.

Boeing a pris énormément de retard... Au même niveau que SpaceX en 2014, l'entreprise américaine est toujours en phase d'essai avec son vaisseau spatial. Un nouveau vol d'essai est prévu pour mai 2022. À terme, la NASA aimerait que SpaceX et Boeing travaillent conjointement pour transporter des astronautes vers l'ISS. Les États-Unis sont fiers d'avoir de nouveau les technologies pour envoyer des équipes vers la Station spatiale.

La modification apportée au contrat entre la Nasa et SpaceX survient dans un contexte particulier, celui du conflit entre l’Ukraine et la Russie. Pendant de nombreuses années (entre 2006 et 2020), les astronautes américains devaient voyager avec l'aide de l'agence spatiale russe Roscosmos et le vaisseau Soyouz. La NASA versait à l'agence russe 80 millions d'euros par astronaute à l'agence russe, contre 50 millions d'euros à SpaceX.