Le géant français des télécoms a profité du Mobile World Congress qui se tient actuellement à Barcelone pour officialiser l'arrêt des réseaux historiques 2G et 3G en Europe. Le directeur de la technologie et de l’innovation d'Orange a annoncé que le réseau 2G sera arrêté en 2025 et que l'arrêt de la 3G suivra d’ici 2028.

La fin de la 2G et de la 3G

L'opérateur historique français prévoit donc de fermer progressivement les réseaux 2G et 3G sur l'ensemble du territoire européen, partout là où Orange est présent. Le géant des télécoms précise sa feuille de route et explique que la fermeture des réseaux 2G et 3G ira plus ou moins vite en fonction des pays. L'idée est de fermer en priorité les réseaux qui ont le moins d'équipements. Par exemple, le directeur de la technologie et de l’innovation d'Orange explique qu'en France, le réseau 2G sera le premier à fermer (aux alentours de 2025), car les équipements 3G sont les plus nombreux. Dans d'autres pays comme en Belgique, ce sera l'inverse.

Ces fermetures de réseaux vont permettre aux fréquences libérées de basculer pour la 4G et la 5G, deux technologies plus récentes et largement plus utilisées par les propriétaires de smartphones que la 2G et la 3G qui ne concernent plus beaucoup d'utilisateurs. Il faut dire qu'en France, la 4G est opérationnelle depuis plus de 10 ans. Cette technologie est utilisée dans notre pays depuis 2011. La 5G est beaucoup plus récente. Les premières installations remontent à 2020, mais elle commence à se démocratiser et selon l'ANFR, la consolidation du réseau se poursuit en France.

Qu'est-ce que cela va changer ?

Orange n'est pas le seul opérateur à fermer ses anciennes fréquences. Aux États-Unis, AT&T a récemment fermé son réseau 3G pour privilégier la 4G et la 5G. T-Mobile et Verizon devraient suivre dans le courant de l’année. Pourtant, cette décision prise par les opérateurs ne plaît pas à tout le monde. Certains estiment que plusieurs appareils risquent de ne plus fonctionner. Il y a notamment une forte inquiétude dans l’industrie des alarmes. Un groupe du secteur estime à deux millions le nombre de dispositifs risquant de ne plus fonctionner. L'association The School Superintendents Association estime que 10% des bus scolaires publics aux États-Unis perdront leurs GPS et leur système de communication.

Du côté des propriétaires de smartphones, aucun soucis. Même chez Apple, qui a le plus long suivi logiciel sur ses appareils, les mises à jour ne sont proposées qu’entre 5 et 6 ans. La quasi totalité des smartphones vendus en 2022 sont compatibles 5G. C'est chez les professionnels que la pilule risque d'être plus difficile à avaler. Certains devront changer du matériel lourd, comme des ascenseurs ou des horodateurs qui fonctionnent encore en 2G ou en 3G. Les industries qui craignent pour leurs activités sont les suivantes : la santé, la surveillance et les objets connectés industriels. Cette annonce faite largement en amont du démantèlement des réseaux 2G et 3G est donc un signal pour les industries concernées.