Alors que la Russie continue les assauts pour tenter de s'emparer de Kiev, de nombreuses entreprises à travers le monde ont décidé de marquer leur soutien aux réfugiés qui quittent l'Ukraine en raison de la guerre.

Les Superchargeurs Tesla deviennent gratuits près de la frontière ukrainienne

En France, les quatre grands opérateurs (SFR, Orange, Bouygues Telecom et Free Mobile) prennent des dispositions pour réduire le coût des appels et des SMS vers l’Ukraine, ou pour les offrir. Des mesures rétroactives jusqu’au 21 février 2022 pour Bouygues Telecom, trois jours avant le début des hostilités dans le pays. De son côté Gregory Rabuel, le PDG de SFR a expliqué vouloir « faciliter les communications des abonnés avec leurs proches en rendant gratuits les appels et les SMS émis depuis le lundi 21 février vers les fixes et mobiles ukrainiens, et ce pendant au moins 3 semaines ».

D'autres entreprises se sont également exprimées pour marquer leur soutien à l'Ukraine dans ce conflit qui l'oppose à la Russie. C'est le cas de Tesla qui a indiqué que ses Superchargeurs situés près de la frontière ukrainienne offriront une recharge gratuite pour les véhicules électriques. L'entreprise américaine dit vouloir soutenir les réfugiés qui quittent le pays suite à l'invasion de la Russie. Les propriétaires de véhicules électriques Tesla et les autres pourront donc utiliser gratuitement les stations de Trzebownisko, en Pologne, de Košice, en Slovaquie, et de Miskolc et Debrecen en Hongrie pendant plusieurs semaines.

Airbnb veut loger 100 000 réfugiés en provenance d'Ukraine

Airbnb a également fait des annonces pour faciliter le départ des ukrainiens. L'entreprise a annoncé vouloir offrir un logement de manière temporaire à 100 000 réfugiés ukrainiens. À l'heure actuelle, plus de 500 000 Ukrainiens ont déjà fui depuis le début de la guerre. L'ambassadeur d'Ukraine aux Nations unies a déclaré lundi que Kiev espère toujours une résolution diplomatique avec la Russie, même si Moscou envoie davantage de troupes et d'armes à sa frontière. Pour aller plus loin, Airbnb sollicite l'aide des hôtes qui proposent des biens à louer sur la plateforme.

Brian Chesky, co-fondateur et PDG d'Airbnb, a déclaré que « nous avons besoin d'aide pour atteindre cet objectif. Nous cherchons des hôtes prêts à offrir leurs maisons pour quelques nuits dans les pays voisins, notamment en Pologne, en Allemagne, en Hongrie et en Roumanie ». Airbnb avait déjà réalisé une opération similaire pour héberger 21 000 réfugiés afghans. De manière globale, 54 000 réfugiés ont déjà bénéficié de ce programme. Des réfugiés en provenance de Syrie, du Venezuela ou de l'Afghanistan, au cours des cinq dernières années.