À l'occasion de l'annonce des résultats financiers du groupe, Luca de Meo, PDG de Renault, a dévoilé les premières lignes d'un concept-car à moteur hydrogène, qui sera officiellement dévoilé en mars. Le constructeur automobile français accélère sa transition.

Renault présentera un véhicule à hydrogène en mai 2022

La présentation de ce concept en mai 2022 pourrait marquer un tournant et l'ouverture d'un nouveau chapitre pour Renault. Selon les mots de Luca de Meo, la nouvelle stratégie du groupe s'articulera autour de trois grandes valeurs : « environnement, sécurité et inclusion ». Après avoir annoncé 35 nouveaux véhicules électriques pour 2030, le constructeur français s'apprête donc à dévoiler un nouveau concept-car avec une motorisation à hydrogène.

Comme il y a 10 ans avec l'électrique, Renault veut être un pionnier de l'hydrogène en France. En effet, avec le lancement de la Zoe en 2012, le constructeur français était en avance par rapport à ses concurrents dans le domaine de l'électrique. Pourtant, aujourd'hui Renault s'est fait distancer. Luca de Meo assume et précise que « malgré le fait que de nombreux projets étaient en avance sur leur temps chez Renault, il y a eu des hésitations, notamment face à la masse d'investissements à consentir et à l'absence de demande immédiate ».

Un nouveau chapitre pour le constructeur français ?

L'hydrogène pourrait donc être l'occasion de reprendre un coup d'avance. Ce véhicule encore mystérieux pour le moment, s’inscrit donc dans l’objectif de la décarbonation du groupe, qui prévoit d’atteindre un mix énergétique 100% électrique à l’horizon 2030.

Le patron de Renault a précisé que ce véhicule mettra également en avant l’économie circulaire, avec des matériaux recyclés et recyclables. Aucune information complémentaire n’a été dévoilée pour l’instant à part cette première photo-teaser, sur laquelle on découvre la face avant du modèle, plutôt compact, ainsi que sa signature lumineuse. Un concept-car dessiné sous la direction de Gilles Vidal, directeur du design chez Renault.

En matière d'hydrogène, Renault n'en est pas à son coup d'essai. La marque propose déjà des véhicules utilitaires avec une motorisation à hydrogène, comme le Master H2-Tech et ses déclinaisons. Cette nouvelle technologie séduit également Hyundai qui dévoilait récemment ses plans pour des moteurs nouvelle génération et de nouveaux véhicules conceptuels dans son plan stratégique Hydrogen Vision 2040.

Si tous les constructeurs ne s'intéressent pas franchement à l'hydrogène, ce n'est pas sans raison. En effet, l'hydrogène est un combustible hautement explosif qui doit être stocké à très haute pression, ce qui rend les infrastructures coûteuses et complexes.