Airbnb vient de partager ses résultats financiers pour le dernier trimestre de 2021, allant d’octobre à décembre. Si l’entreprise a réalisé une période moins prolifique que son troisième trimestre, elle a tout de même fait mieux que les prédictions de Wall Street.

Une hausse de 78 % d’une année sur l’autre

Airbnb a ainsi enregistré un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de dollars, soit une belle augmentation de 78 % par rapport à la même période de l’année dernière. Ses bénéfices net s’élèvent à 55 millions de dollars, c’est moins que les 834 millions de dollars générés au troisième trimestre 2021, mais bien mieux que la perte nette de 3,89 milliards de dollars au quatrième trimestre de 2020.

Il y a un point sur lequel la firme n’a pas atteint les attentes des analystes, sur le nombre de nuits et d’expériences réservées durant cette période. Elle en a enregistré 73,4 millions, tandis que les experts prédisaient un chiffre plus haut de 74,96 million. Il s’agit en outre d’une baisse de 8 % par rapport au trimestre précédent.

Dans une lettre adressée à ses actionnaires, l’entreprise a expliqué être parvenue à rebondir assez rapidement après la pandémie, et assure d’ailleurs que l’impact du variant Omicron a été moins néfaste que celui du variant Delta. D’ailleurs, le nombre de nuits réservées en décembre a augmenté de 40 % comparé à 2020.

Les pratiques des utilisateurs chamboulées par la pandémie

Le service a également remarqué un véritable bouleversement dans les pratiques de ses utilisateurs, directement causé par les changements entraînés par la pandémie comme le recours beaucoup plus prononcé au télétravail.

Ainsi, la durée moyenne des séjours au cours des deux dernières années a augmenté d'environ 15 %, les séjours de plus de sept jours représentant désormais près de la moitié de toutes les nuits réservées. Dans le même temps, les séjours de longue durée (28 nuits ou plus) continuent d'être la catégorie qui connaît la plus forte croissance en termes de durée de séjour. Ces séjours prolongés ont représenté 22 % des nuits brutes réservées au quatrième trimestre, soit 16 % de plus qu'au quatrième trimestre 2019, précise CNBC.

Une femme regarde le paysage désertique par la fenêtre.

Les séjours longs grimpent en flèche sur Airbnb. Photographie : Karsten Winegeart / Unsplash

Le secteur rebondit

En prenant tout cela en compte, l’entreprise prévoit que les réservations lors du premier trimestre 2022 excèdent largement celles de 2019, c’est-à-dire avant l’émergence de la pandémie. « Malgré les incertitudes persistantes à court terme, nous voyons des preuves d'une forte demande refoulée : à la fin du mois de janvier 2022, nous avions plus de 25 % de nuits réservées pour la saison de voyage d'été qu'à la même époque en 2019 », explique l’entreprise.

Airbnb s’attend à ce que son chiffre d’affaires pour le trimestre allant de janvier à mars se situe entre 1,41 et 1,48 milliard de dollars, c’est plus que les 1,24 milliard prédits par les analystes. Si pour l’heure, la firme souligne qu’il est encore difficile de se projeter sur plusieurs trimestres à cause de l’instabilité de la situation sanitaire, il est évident que le secteur du voyage et du tourisme est en plein rebond, notamment grâce à la campagne de vaccination et à l’instauration d’un pass permettant aux gens de circuler à nouveau. Airbnb vient ainsi de signer son deuxième trimestre d'affilée dans le positif.