Dans le cadre du vaste plan de modernisation des infrastructures américaines dans une perspective écologiste, 5 milliards de dollars vont être consacrés à la mise en place d’un réseau national de recharge de véhicule électrique sur 5 ans. L’administration Biden a détaillé son plan le 10 février.

L’Amérique doit refaire son retard sur l’électrique

La terre maternelle de la Tesla d’Elon Musk est à la traîne sur les véhicules électriques, dépassés par l’Europe, et surtout la Chine. L’administration Biden souhaite reprendre le leadership sur ce secteur d’avenir, comme l’a déclaré le secrétaire au transport Pete Buttigieg avec un ton typiquement américain, « Il y a un siècle, l'Amérique a inauguré l'ère moderne de l'automobile ; maintenant, l'Amérique doit mener la révolution des véhicules électriques ».

La loi bipartisane sur la modernisation des infrastructures américaines signée en novembre par Joe Biden prévoit une enveloppe de 7,5 milliards. Elle doit permettre d’atteindre l’engagement du président pour le secteur, que la moitié des véhicules vendus en 2030 soit électriques ou hybrides.

La première partie du plan, 5 milliards de dollars, consiste à construire un réseau national de recharge d’un demi-million de stations d’ici 2030, une dans un rayon de 80km. Des routes, désignées corridors de carburants alternatifs, principalement des axes interétatiques vont en bénéficier.

La secrétaire à l’énergie, Jennifer Granholm a vanté l’action du gouvernement américain, « Nous modernisons le réseau routier national de l'Amérique pour que les conducteurs des grandes et petites villes, des villes et des communautés rurales, puissent profiter des avantages de la conduite électrique ».

Un réseau de recharge, mais lequel ?

Les États devront déposer des dossiers de déploiement à une nouvelle agence fédérale, le Joint Office of Energy and Transportation avant le 1er août. Les plans retenus par la Federal Highway Administration seront dévoilés le 30 septembre. 615 millions de dollars vont être distribués la première année.

Les dossiers sélectionnés seront scrutés de près, surtout pour la qualité des chargeurs. The Verge note que les chargeurs rapides, à même de convaincre les conducteurs américains de passer à l’électrique peuvent être 50 à 100 fois plus chers que des chargeurs plus classiques, mais moins efficaces. La question va avoir son importance, vaut-il mieux déployer un réseau de recharge dense rapidement, ou un réseau moins fourni, mais plus efficace ? Réponse à l’automne 2022.