C’est une technique comme une autre pour se représenter le succès des casques de réalité virtuelle… L’assureur Aviva, le plus important du Royaume-Uni, a expliqué au Guardian avoir constaté un bond des sinistres domestiques impliquant un casque VR en 2021.

Les télévisions, principales victimes des casques VR

Une recherche rapide sur YouTube permet de se faire une idée du type d’accident pouvant être engendré par un casque VR. Des vidéos cumulant des millions de vues compilent des joueurs un peu trop immergés par un jeu, chuter, percuter un mur, un meuble ou la télévision du salon.

Si elles amusent les habitués des plateformes vidéos, ce n’est pas toujours le cas des personnes représentées, surtout quand il y a de la casse. Selon Aviva, les réclamations moyennes pour les accidents impliquant des casques VR sont de 650 livres, environ 776 euros. Cela correspond surtout aux télévisions, principales victimes de la réalité virtuelle.

À en croire Aviva, les téléviseurs n’ont qu’à bien se tenir, il y aura encore de quoi alimenter les vidéos, et pour longtemps. L’assureur note une augmentation des sinistres à cause de casques de réalité virtuelle de 68% depuis 2016 au Royaume-Uni. Pour la seule année 2021, la hausse est de 31%.

Une nouvelle plutôt bonne pour les constructeurs, tant qu’aucun accident grave n’est à déplorer. Le marché du casque VR peine à décoller, à sortir du cadre des passionnés de nouvelles technologies pour atteindre le grand public. Les données d’Aviva sont encourageantes, même s’il convient d’en relativiser la portée, sont le signe d’une démocratisation de ce type d’appareil.

Aviva suggère de bien regarder son assurance habitation

Interrogée par la presse britannique Kelly Whittington, directrice des réclamations immobilières d’Aviva, confirme « Lorsque de nouveaux jeux et gadgets deviennent populaires, nous voyons souvent cela jouer dans les réclamations faites par nos clients ».

Professionnelle, Kelly Whittington explique que la majorité des cas reçus par son entreprise ont été traités, mais elle appelle à la prudence, « Ces appareils peuvent être une grande source d'amusement, mais nous encourageons les gens à être attentifs à leur environnement et à jeter un coup d'œil à leur assurance habitation pour s'assurer qu'elle répond à leurs besoins ».

Les assureurs sont souvent en première ou seconde ligne pour constater l’émergence d’une nouvelle technologie populaire ou plutôt ses conséquences, conduite autonome, trottinettes électriques et maintenant casque VR. Aviva reçoit un nombre conséquent de réclamations liées depuis Noël et s’attend à une multiplication des incidents.