La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a dressé son bilan sur l’état de l’e-commerce en France en 2021. Sans grande surprise, la tendance observée en 2020 avec une nette hausse du recours au commerce en ligne s’est confirmée l’année dernière. Au total, les Français ont dépensé 129 milliards d’euros en 2021, soit une hausse de 15,1 % par rapport à 2020.

Le tourisme repart à la hausse

Ainsi, les ventes de produits sur Internet ont continué à progresser avec +7 % en 2021, l’e-commerce représentant 14,1 % des ventes de détaillants contre 13,4 % l’année précédente. Les catégories Habillement-Mode et Mobilier-Décoration ont continué leur progression en 2021 avec respectivement +6 % et +18 %, c’est également le cas des ventes de Produits de Grande Consommation avec +6 %.

Les ventes de services ont elles aussi signé une belle augmentation de 24 %, avec une mention spéciale pour la catégorie Transport, Tourisme, Loisirs qui a fait +44 % par rapport à 2021, notamment grâce à la mise en place du pass sanitaire. Le secteur reste toutefois touché par la crise et enregistre encore un chiffre d’affaires moins important qu’en 2019.

« 15 % de croissance, c’est une très bonne année 2021. Le tourisme revient, c’est une très bonne nouvelle », déclare Marc Lolivier, secrétaire général de la Fevad. « Avant la crise, le e-commerce pesait 9,8 % du commerce, aujourd’hui c’est pratiquement 15 %. En 2 ans, on a gagné presque 5 ans, cela notamment grâce aux magasins qui ont beaucoup investi dans le digital et qui ont pris de l’avance sur leur feuille de route digitale », continue-t-il.

Une personne sur son smartphone.

Les ventes sur smartphone sont reparties à la hausse en 2021. Photographie : Jonas Leupe / Unsplash

Plus de 41 millions d’acheteurs en ligne

Au total en 2021, les sites de vente sur internet (produits et services confondus), ont réalisé plus de 2,1 milliards de transactions, soit une hausse de 16 %, avec une somme moyenne de 60 euros par achat. Selon le baromètre de l'audience du e-commerce en France réalisé par Médiamétrie en partenariat avec la Fevad, et repris par l’Usine Digitale, 41,8 millions d’acheteurs en ligne ont été recensés en 2021, ce qui représente 80 % des internautes de 11 ans et plus.

Le géant américain Amazon est logiquement le site d’e-commerce le plus visité en France en 2021, devant Leboncoin, Cdiscount, la Fnac et Vinted. Par ailleurs, les ventes réalisées sur mobile sont reparties à la hausse après une baisse en 2020 ; elles ont ainsi retrouvé une croissance à deux chiffres de + 23 %, en partie grâce à la reprise du secteur du tourisme.

Un phénomène qui devrait perdurer

Les chiffres de la Fevad confirment la tendance européenne constatée par les chercheurs du Center for Market Insights de l’Université des sciences appliquées d’Amsterdam. Dans un rapport publié en octobre 2021, ils affirmaient que le secteur de l’e-commerce continuait sa progression sur le Vieux Continent grâce à la digitalisation accélérée par la pandémie de Covid-19.

« C'est un fait, la crise sanitaire a poussé les Français à consommer davantage sur Internet : 38 % des cyberacheteurs déclarent avoir commandé davantage sur Internet qu’avant le début de la crise. Et ils sont quasi-unanimes à penser que ces nouvelles habitudes d'achat sur internet vont perdurer au-delà de la crise », assure Marc Lolivier.

Le développement éclair du secteur, amorcé par la pandémie, devrait donc se pérenniser. D’ailleurs, le nombre de sites marchands actifs a augmenté de 11 % en 2021, confirmant le nombre croissant d'acteurs dans l’e-commerce. Pour ce qui est de 2022, six tendances semblent se démarquer pour le secteur, reste à voir si les chiffres continueront d’augmenter de manière similaire, alors qu’un retour à la vie normale se profile de plus en plus.