Alors qu’une vague de froid polaire s’apprête à toucher une bonne partie du Texas, les habitants du plus grand État des États-Unis doivent-ils s’attendre à une catastrophe de la même ampleur qu’en 2021 ?

246 décès l’hiver dernier

Il y a près d’un an, une très importante vague de froid a frappé le Texas. Avec des températures polaires pendant près de cinq jours, le réseau électrique de l’État n’a pas tenu ; les conséquences de cette vaste panne ont été désastreuses. 246 personnes sont ainsi décédées, majoritairement d'hypothermie, alors qu’elles ne pouvaient pas se réchauffer au sein même de leurs foyers.

D’autres habitants ont accidentellement mis le feu à leurs maisons en voulant se réchauffer avec ce qu’ils avaient sous la main, à l’instar de grills ou de barbecues. Les propriétaires et les entreprises ont subi des dommages estimés à 200 milliards de dollars en raison du gel, de la fonte et de l'éclatement des canalisations.

Il est important de savoir que le réseau électrique du Texas est indépendant : l’État maintient son propre réseau qui est isolé de celui de ses voisins. Comme l’explique Ars Technica, cela lui permet de mieux contrôler la production et le transport de l'électricité, mais cela laisse également l'État isolé en cas d'urgence. C’est ce qu’il s’est passé l’hiver dernier.

Généralement, l’hiver texan n’est pas vraiment froid, mais les températures descendent par rapport à l’été qui est très chaud. Ainsi, la demande en électricité est réduite car les clients éteignent leurs climatiseurs, les producteurs d'électricité programment par conséquent la maintenance et les mises à niveau nécessaires durant cette période… La vague de froid de l’année dernière a pris tout le monde au dépourvu, entraînant des pannes de courant fatales.

Des lignes électriques.

Le réseau électrique du Texas a connu de nombreuses pannes à l'hiver dernier. Photographie :
Andrey Metelev / Unsplash

Le gouverneur du Texas se veut rassurant

Suite à cette catastrophe, les autorités de l’État ont assuré avoir pris les mesures nécessaires pour empêcher un phénomène similaire à l’avenir. En décembre dernier, le gouverneur républicain Greg Abbott a garanti que les Texans ne subiraient plus de coupures de courant. Il a en outre déclaré que l’Electric Reliability Council of Texas, qui gère le réseau et est chargé d'inspecter ses installations, serait proactif plutôt que réactif cet hiver. Il y a deux semaines, le directeur général par intérim du Conseil, Brad Jones, a assuré que « le réseau électrique du Texas serait plus que jamais prêt à fonctionner en hiver »

Dès ce mercredi 3 février et pendant trois jours, une nouvelle vague de froid va frapper le nord, le centre et le nord-est de l’État. Si celle-ci sera moins forte et moins longue que celle de l’année dernière, elle devrait mettre le réseau électrique à l’épreuve avec des températures allant en dessous de 0 degrés Celsius.

Avec l’annonce de ces conditions météorologiques, les autorités texanes se sont montrées plus réservées qu’il y a quelques semaines. Greg Abbott a en effet déclaré que quelques pannes pourraient frapper l’État, bien qu’il continue d’affirmer qu’aucun incident de l’ampleur de l’année dernière ne devrait se produire : « Il pourrait s'agir soit de glace sur les lignes électriques qui provoquerait la chute d'une ligne électrique, soit de glace sur les arbres qui ferait tomber un arbre sur les lignes électriques et provoquerait la chute de la ligne électrique. Cela ne signifie pas que le réseau électrique de l'État du Texas présente des difficultés. Cela signifie que, pendant une courte période, un quartier particulier peut être privé d'électricité ».

Les infrastructures américaines sont vieillissantes

La catastrophe survenue dans l’État du sud l’année dernière, bien que son réseau soit indépendant, démontre la nécessité de mettre à jour les infrastructures aux États-Unis. Le réseau électrique du pays, à l’instar d’autres dispositifs publics comme les routes, sont en effet très vieillissants.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien si l’administration Biden a lancé un vaste plan à 1 000 milliards de dollars pour moderniser le pays… Si le réseau électrique texan ne tient une nouvelle fois pas le coup, les critiques risquent de vivement fuser à l’encontre du gouverneur de l’État, déjà très critiqué l’année dernière. Pour les Texans, les fonctionnaires de l’État s’étaient alors contentés de s'occuper des compagnies d'électricité aux frais des contribuables, tout en laissant les installations de production d'électricité en danger face au froid extrême.