Le 2 février 2022, le régulateur des médias allemand (ZAK) a décidé d'interdire la diffusion de la chaîne russe Russia Today en allemand, rapporte l'AFP. RT DE n'a plus le droit d'émettre en Allemagne que ce soit sur les téléviseurs grâce à une diffusion satellitaire, via un flux vidéo sur son site internet ou une application mobile.

Le régulateur allemand interdit la diffusion de la chaîne Russia Today DE dans le pays

La chaîne est accusée par ZAK d'être un porte-voix du Kremlin. Le régulateur allemand explique que « l'autorisation nécessaire selon le droit des médias n'a été ni demandée ni accordée ». Lancée le 16 décembre dernier, RT DE avait déjà été suspendue par YouTube, le jour de son lancement. La plateforme avait expliqué que le compte de la chaîne violait ses directives en matière de lutte contre la désinformation au sujet du Covid-19. Une mesure qui rappelle celle prise par Twitter en 2017 qui avait suspendu le compte publicitaire de Russia Today pour avoir sponsorisé des tweets influençant l'élection présidentielle américaine de 2016.

La diffusion par satellite de la chaîne avait déjà interrompu en Allemagne dès le 22 décembre 2021. La chaîne avait d'abord essayé, via sa holding, de se faire enregistrer au Luxembourg, mais sans succès. Elle s'était alors rabattue sur une licence dont le groupe dispose en Serbie, une démarche que le ZAK ne reconnaît pas. Le régulateur considère que RT DE est produite par une société dont le siège se trouve à Berlin, qu'elle cible un public allemand et donc ne peut pas s'appuyer sur une autre autorisation légitime en droit européen que celle de l'Allemagne. RT DE répond à cela que le bureau berlinois de la chaîne ne fournissait que des « éléments de programme ».

Dans un tweet publié quelques instants après l'annonce, la présidente de RT, Margarita Simonian, affirmait que la décision de la ZAK était « complètement absurde » et que « sa chaîne n'arrêterait pas sa diffusion ». Pour contrer les accusations pesant contre RT DE elle n'a pas hésité à faire un parallèle avec la situation de chaîne allemande internationale allemande, Deutsche Welle, l'équivalent de France 24, en Russie, « C'est comme si le régulateur russe des médias interdisait à Deutsche Welle de diffuser son contenu sur son propre site internet ».

Moscou promet des représailles suite à l'interdiction de RT DE en Allemagne

Russia Today a annoncé sur son site web qu'elle porterait un recours en justice contre la décision, prise selon elle « pour des raisons purement politiques ». Cette interdiction intervient dans un contexte de très forte tension entre la Russie et les Européens sur le dossier ukrainien puisque les Occidentaux soupçonnent le Kremlin de vouloir envahir l'Ukraine.

Lors de l'arrêt de la diffusion par satellite de la chaîne sur demande l'Allemagne, Moscou avait déjà menacé le pays de représailles. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, les a réitérées à la suite de la décision prise par la ZAK : « Cette décision ne nous laisse pas d'autre choix que de prendre des mesures de représailles à l'encontre des médias allemands accrédités en Russie ».

De son côté, Tass Vladimir Soloviev, le président du syndicat russe des journalistes a affirmé que « l'Allemagne faisait tout pour interdire un point de vue alternatif, ce qui viole les principes de la liberté d'expression ».