Selon un récent rapport de BloombergNEF, les grandes entreprises technologiques ont, en 2021, acheté plus d'énergies propres que jamais auparavant. Même si elles n'ont pas encore atteint la neutralité carbone, les entreprises de la tech se sont massivement tournées vers les énergies renouvelables.

Les géants de la tech investissent de plus en plus dans les énergies propres

Durant l'année qui vient de s'écouler, les entreprises de la tech ont acheté une quantité record de 31,1 GW d'énergies propres. Plus de la moitié des accords d'achat d'énergies renouvelables conclus par des entreprises ont été signés par des géants technologiques comme Amazon, Microsoft, Meta ou Google. L'investissement dans les énergies propres est une stratégie utilisée par les entreprises pour prétendre qu'elles sont neutres en carbone. En réalité, ce n'est pas le cas, même si Apple prétend le contraire.

La plupart du temps, les énergies propres n'alimentent pas directement les bureaux ou les usines des entreprises 24/7. En d'autres termes, la plupart des contrats signés par les entreprises américaines, en lien avec les énergies propres, sont considérés comme des « contrats virtuels ». Kyle Harrison, responsable de la recherche sur le développement durable chez BloombergNEF, explique que « des entreprises comme Google, Apple, Microsoft ou Meta sont pionnières dans l'achat de contrats virtuels d'énergies propres ». Autrement dit, les entreprises de la tech ont encore des progrès à faire pour assainir leurs activités.

Amazon prend les rênes du podium

Google a toujours été en avance sur ces sujets. La firme de Mountain View a mis en place une stratégie visant à atteindre ses objectifs environnementaux, dont la finalité est de pouvoir répondre à ses propres besoins en électricité par de l'énergie propre 24/7. C'est dans cette optique que Google est perpétuellement à la recherche de nouveaux investissements dans les énergies renouvelables. Par exemple, Google a signé un accord en mai 2021 avec la startup Fervo. Objectif : développer un nouveau projet géothermique dans le Nevada, qui devrait à terme alimenter en électricité le réseau local qui dessert les centres de données de Google.

Pourtant, l'entreprise californienne est en train de se faire rattraper par Amazon, Microsoft et Meta. Microsoft était le deuxième plus gros acheteur en terme d'énergies propres en 2021. C'est désormais Amazon qui occupe la première place du podium. L'entreprise de Jeff Bezos a récemment signé un partenariat avec TotalEnergies pour investir dans les énergies renouvelables. Le portefeuille d'énergies propres d'Amazon est le 12e plus important parmi toutes les entreprises au niveau mondial. Le total des énergies propres achetées par les entreprises en 2021 a augmenté de près de 24%, mais en réalité, le nombre d'entreprises ayant acheté des énergies renouvelables a diminué...