Meta n'aura pas réussi à faire aboutir son projet de cryptomonnaie. D'abord appelé Facebook Coin en 2018, puis Libra en 2019, puis Diem un an plus tard, la technologie de monnaie virtuelle développée par Meta vient d'être rachetée pour une bouchée de pain par la banque californienne Silvergate.

Meta abandonne Diem, son projet de cryptomonnaie

C'est officiel : Meta a définitivement abandonné son projet de cryptomonnaie. Le géant américain a vendu, le 31 janvier 2022, ses actifs à Silvergate Capital Corporation, une banque californienne. Des rumeurs circulaient déjà depuis plusieurs jours. Nous savions même que Silvergate avait formulé une offre de 200 millions de dollars pour tenter de racheter Diem. Un tweet et un communiqué de presse sont venus clarifier et officialiser la situation.

En 2021, la banque californienne Silvergate s'était déjà rapprochée de Meta de Diem pour devenir son partenaire. À ses côtés, l'institution aurait dû gérer les réserves et émettre la monnaie. Finalement, elle hérite de l'intégralité du projet. C'est la fin d'un rêve pour Meta. À son lancement, le réseau social avait affolé le monde et les gouvernements en prétendant proposer un nouveau genre de monnaie virtuelle. À l'époque, Facebook promettait de supprimer les intermédiaires et les frais astronomiques pour transférer de l’argent d’un pays à l’autre.

Trois années à tenter de convaincre les régulateurs

Initialement, le groupe de Mark Zuckerberg prévoyait de mettre sur pied une stablecoin, basée sur une blockchain. Au fil des mois, le projet est devenu de plus en plus modeste. Il s’est finalement focalisé sur le marché américain où la monnaie devait être adossée au dollar américain. De quoi permettre à sa valeur d'être plus stable que le bitcoin. Une trentaine de partenaires étaient de la partie, dont Mastercard, Visa, PayPal, Uber ou encore Spotify. De quoi rassurer les régulateurs. En apparence tout du moins.

Dans les faits, rien n'y fait. Personne ne souhaitait que l'une des entreprises les plus puissantes au monde soit émettrice d'une monnaie virtuelle. Dans le communiqué de presse de Diem, Stuart Levey, le directeur général de l’association, a déclaré que « le dialogue avec les régulateurs fédéraux était fermé. Il était devenu évident au cours de nos discussions avec les autorités américaines que le projet ne pouvait pas aller de l'avant ». Une manière détournée de dire qu'en réalité, la Réserve fédérale a mis son véto. Finalement, Diem et ses filiales vont être liquidées. La propriété intellectuelle et la technologie sont reprises par Silvergate.