Avec l’avènement du digital, les grandes entreprises, PME comme TPE attribuent une partie importante de leur budget publicitaire au marketing digital. Elles se tournent en premier lieu vers la régie publicitaire de Google. Cette dernière permet aux annonceurs de concevoir des publicités ciblées sur le moteur de recherche, le réseau display, YouTube, Shopping, Maps et Play, afin d’attirer des internautes qui seraient potentiellement intéressés par leur offre.

Les Google ads (anciennement Adwords) fonctionnent au coût par clic (CPC). Les marketeurs doivent déterminer combien ils sont prêts à payer pour le mot-clé ciblé. En fonction du CPC défini et de celui des concurrents, Google détermine l’emplacement de l’annonce.

Pour les TPE et les PME, les Google ads peuvent être des leviers puissants permettant de se faire connaître rapidement. Avant de commencer à utiliser les outils proposés par Google, il convient toutefois de bien se préparer. Retour sur les différentes étapes pour créer une campagne publicitaire Google Ads efficace lorsqu’on est une petite entreprise.

Zoom sur les meilleures stratégies publicitaires Google Ads pour les TPE/PME

Visibilité, trafic, taux de conversion… Les Google ads peuvent aider à répondre à des enjeux variés auxquels doivent faire face les TPE et les PME, à condition de garder en tête certaines stratégies.

Définition des objectifs

Comme sur Facebook Ads et Instagram Ads, il faut avant tout définir les buts de sa campagne. C’est une étape essentielle pour connaître quel ciblage effectuer, quel message délivrer et quels indicateurs observer. En sélectionnant le bon objectif, on s’assure d’avoir un paramétrage optimal de sa plateforme et de ne pas passer à côté de son cœur de cible.

Google ads en propose plusieurs selon l’emplacement publicitaire choisi :

  • le réseau de recherche, pour répondre à des objectifs de vente, de prospection et de trafic vers le site web ;
  • le réseau display, pour atteindre des objectifs de vente, de prospection, de trafic vers le site web, d’audience et de notoriété de marque ;
  • l’onglet Shopping, pour augmenter ses ventes, attirer des prospects et accroître le trafic vers son site web ;
  • YouTube, pour répondre à des objectifs de vente, de prospection, de trafic vers le site web, d’intérêt pour l’entreprise et les produits d’audience et de notoriété de marque ;
  • l’onglet Play, pour promouvoir une application.

En téléchargeant notre guide Google ads, vous pourrez en apprendre plus sur les spécificités de chaque format et sur les règles à respecter pour que vos annonces soient éligibles.

Réalisation de recherches

Il est essentiel de faire un tour d’horizon des éléments qui se rattachent à son entreprise. Il faut par exemple s’intéresser aux requêtes effectuées lorsque les internautes font des recherches à son sujet. C’est une étape importante, car Google ads requiert de saisir les mots-clés sur lesquels une entreprise souhaite se positionner sur le moteur de recherche. Il faut également viser les emplacements géographiques où son activité fonctionne le mieux et regarder du côté d’autres domaines, comme la démographie de ses clients.

Il faut par ailleurs s’intéresser à leur expérience d’achat en recherchant s’ils évaluent les produits en ligne, ce qu’ils semblent vouloir le plus de son entreprise, ce qu’ils apprécient à propos de celles-ci… Il est recommandé d’avoir ce type d’information pour déterminer où se trouve sa clientèle cible et choisir l’emplacement publicitaire idéal.

En parallèle, il faut aussi faire des recherches quant à ses concurrents. L’objectif est de savoir ce qui fonctionne ou non et de réussir à exploiter à son tour les éléments les plus efficaces. Pour cela, il faut observer la manière dont ils se présentent en ligne (site web, réseaux sociaux) et quels mots-clés ils utilisent.

Établissement de sa structure

Lorsqu’on se lance dans l’utilisation de l’outil, il n’est pas toujours évident de savoir comment s’y prendre. Il arrive parfois de se précipiter sur les fonctionnalités et de créer des campagnes peu optimisées. Pourtant, la première étape avant la création de toute publicité, c’est l’organisation de son compte.

Concrètement, Google ads est organisé en quatre niveaux, comme une pyramide :

  • le compte, dont chaque paramètre doit être bien réglé et toutes les informations principales renseignées ;
  • les campagnes, dont il est possible de choisir la localisation géographique, la langue ciblée, le support (smartphone, ordinateur…) ;
  • les groupes d’annonces, qui font partie des campagnes. Ils permettent de gérer annonces, mots-clés, landing pages…
  • les annonces, qui doivent être rédigées en fonction de ses mots-clés.

Bien structurer ses annonces permet de mieux les positionner par rapport à celles de ses concurrents. C’est également essentiel pour améliorer son Quality Score, c’est-à-dire l’indicateur Google qui analyse la qualité des annonces, les mots-clés et les pages destinations. Elle permet au moteur de recherche de s’assurer que la requête de l’utilisateur correspond à l’annonce et à la page proposée. Cela minimise le taux de rebond et accroît les taux de conversion.

Définition du budget

Au moment de lancer sa première campagne, il faut définir le budget quotidien moyen alloué. Concrètement, il s’agit de la somme que l’on souhaite investir chaque mois dans celle-ci. Celle-ci peut être modifiée à tout moment. Pour les TPE et PME, c’est un véritable avantage : elles peuvent démarrer avec un petit budget et l’augmenter progressivement au fil des campagnes.

Pour définir son budget quotidien moyen, Google ads met à disposition deux outils :

  • le planificateur de performances, qui aide à optimiser les budgets de ses campagnes existantes ;
  • le CPC, afin de définir le montant maximal que l’on souhaite investir par annonce.

Choix des mots-clés pertinents

Pour pouvoir être visible en ligne, il convient de bien choisir les mots-clés les plus pertinents. Il faut d’abord effectuer une liste de mots en rapport avec son activité, son offre et ses produits. Pour cela, il faut s’imaginer ce que tape l’internaute lorsqu’il effectue une recherche en lien avec son entreprise. Il faut choisir deux types de mots-clés :

  • génériques, permettant d’être diffusé auprès d’une large audience. Le risque reste toutefois d’avoir son annonce diffusé sur des mots-clés non qualifiés ;
  • spécifiques, qui sont qualifiés et précis. Le volume de recherche étant moins conséquent, il est possible de ne pas générer assez de clics.

Il faut ensuite tester leur pertinence à l’aide du planificateur de mots-clés de Google ads. Il offre la possibilité de trouver des expressions et des termes liés facilement, mais également d’obtenir le potentiel de chaque mot-clé et de prévoir son trafic lors d’une campagne. Le nombre moyen de recherches mensuelles et une évaluation de la concurrence sur ce mot-clé permettent de se faire une idée.

Afin de correspondre le plus précisément possible à l’intention de recherche d’un internaute, il convient ensuite de regrouper les mots-clés d’une même thématique dans un seul et même groupe d’annonce.

Rédaction d'un message fort

Pour que son annonce fonctionne, il faut rédiger ses annonces avec un message fort qui permettra de se démarquer de ses concurrents. Il doit correspondre aux mots-clés ciblés et à la landing page choisie. Il est essentiel d’y intégrer un call-to-action, comme “Découvrez nos offres” ou “Nous contacter” pour parvenir à transformer les internautes en visiteurs, puis en clients.

Il est primordial de prendre en compte ces éléments lors de l’élaboration de ses campagnes Google ads. Progressivement, vous vous familiariserez avec les différentes fonctionnalités et vous pourrez utiliser efficacement les leviers de la régie publicitaire, qui sont fondamentaux à toute stratégie webmarketing.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos pôles de compétence au sein de l’agence de Siècle Digital, n’hésitez pas à nous contacter à travers le formulaire de notre site shinemedia.fr