Selon Elon Musk, le fondateur de Tesla, le robot humanoïde « Optimus » dévoilé cet été pourrait un jour dépasser les ventes des véhicules électriques. L'homme le plus riche du monde affirme que son robot aura de « profondes répercussions sur l'économie ».

Le patron de Tesla assure que les robots seront bientôt plus rentables que les voitures

Cette année, Elon Musk a l'air d'être totalement obsédé par le développement de ses robots. Lors d'une récente conférence sur les résultats de Tesla, il a déclaré aux investisseurs que ses projets de robots naissants avaient, à terme, « le potentiel d'être plus importants que l'activité automobile ». C'est le grand projet de Tesla pour 2022. Le robot en question, qui fait partie du projet Optimus, a été présenté en avant-première l'année dernière. Ce robot utiliserait les mêmes systèmes d'intelligence artificielle que ceux qui équipent les véhicules Tesla d'après Musk.

Si pour le moment aucun prototype n'a été présenté, nous savons que ce robot mesurera 1,80 m, sera capable de soulever 125 kg, pourra marcher à km/h et aura un écran à la place du visage. Elon Musk a déclaré que ce robot pourrait être très utile dans les usines Tesla. Notamment avec la pénurie de main-d'œuvre que subissent actuellement les États-Unis.

Plus globalement, Musk est convaincu qu'à l'avenir, son robot pourra résoudre les pénuries de main-d'œuvre à l'échelle mondiale. Les robots sont de plus en plus utilisés dans les usines du monde entier. En 2022, la moyenne est de 126 robots pour 10 000 employés selon la Fédération internationale de robotique.

Musk veut jouer un rôle dans l'intelligence générale artificielle (AGI)

Le fondateur de Tesla estime également que ses futurs robots joueront un rôle dans le développement de l'intelligence générale artificielle (AGI). L'AGI est la représentation des capacités cognitives humaines généralisées dans un logiciel afin que, face à une tâche peu familière, le système d’intelligence artificielle puisse trouver une solution. Un système AGI pourrait théoriquement effectuer n’importe quelle tâche dont un humain est capable.

Pourtant, selon le professeur d'éthique des robots Alan Winfield, de l'Université de West « l'AGI est un problème exceptionnellement difficile à résoudre. Google et Facebook travaillent sur le sujet depuis des années, ils ont embauché certains des meilleurs spécialistes de l'IA au monde et l'idée que Musk puisse venir et résoudre le problème claquant les doigts est d'un orgueil extrême ». Elon Musk aime pourtant les défis. Des voitures autonomes en passant par les voyages dans l'espace... Force est de constater que les succès ne manquent pas. Les fusées réutilisables de SpaceX sont considérées comme représentant un grand pas en avant pour les vols spatiaux, par exemple.

Beaucoup d'experts restent néanmoins sceptiques quant aux projets d'Elon Musk. Filip Piekniewski, ingénieur chez Accel Robotics, estime que « si quelqu'un croit que Tesla est en train de construire un robot humanoïde, c'est qu'il  vit dans une réalité alternative. Une base martienne est plus probable qu'un robot de ce calibre ». Tony Prescott, professeur à l'Université de Sheffield, précise que « s'il est destiné à travailler dans une usine, alors ce robot devrait avoir des roues. Il serait beaucoup plus facile à développer et n'aurait pas de problèmes d'équilibre ». En effet, maintenir le robot en position verticale serait l'un des plus gros problèmes. Le professeur affirme tout de même que « Musk a raison sur un point, le développement de l'intelligence artificielle passe par des robots humanoïdes ».