Dans le cadre du programme Digital New Deal, le ministère sud-coréen des sciences, des technologies, de l'information et de la communication prévoit de donner un coup de pouce financier aux projets dont l'objectif est de développer le métavers. Le gouvernement prévoit même de développer son propre métavers : le K-métavers.

43,2 milliards d'euros pour développer de nouvelles technologies en Corée du Sud

Le Digital New Deal prévoit 7,5 milliards de dollars (soit l'équivalent de 6,7 milliards d'euros) pour accompagner le développement de plusieurs projets de réalité virtuelle et d'intelligence artificielle en lien avec le métavers. Selon le ministère, « le Digital New Deal est un projet d'innovation national qui vise à surmonter la crise du Covid-19 par la numérisation et la digitalisation, à travers l'économie et la société ».

Ce Digital New Deal a été annoncé en juillet 2021 et propose une enveloppe globale de 48,5 milliards de dollars (43,2 milliards d'euros) à dépenser dans les infrastructures de réseau, le développement de l'intelligence artificielle et d'autres technologies d'ici 2025. Ce programme devrait générer 900 000 emplois en Corée du Sud et être bénéfique à l'économie du pays. Une stratégie comparable au plan France 2030, dévoilé par Emmanuel Macron en octobre 2021.

Parmi les projets déjà engagés en Corée, il y a notamment la mise en place d'une nouvelle technologie dont l'objectif est de faciliter le développement de la conduite autonome sur les routes sud-coréennes. Celle-ci sera disponible sur 67% des routes nationales. L'objectif est de permettre aux véhicules autonomes d'échanger des données en permanence, pour éviter des collisions et fluidifier le trafic dans les grandes villes coréennes.

Le gouvernement sud-coréen mise sur le métavers

Environ 65% des fonds seront consacrés aux réseaux de données et aux projets d'intelligence artificielle. 5,6% des dépenses seront consacrées au développement de nouveaux services numériques, comme l'enseignement à domicile et les rendez-vous médicaux en ligne. 9% des dotations seront consacrées au développement et à la promotion du métavers et des services cloud. Le ministère sud-coréen des sciences, des technologies, de l'information et de la communication mise beaucoup sur le métavers.

Des programmes de développement seront mis en place pour les startups désireuses de se lancer dans cette technologie. Avec son K-métavers, le gouvernement prévoit même de créer un institut de langue coréenne dans le métavers pour présenter l'art et la culture du pays aux étrangers et aux touristes. La création d'une académie du métavers composée de 40 000 experts du secteur est notamment prévue pour 2026.