Une récente enquête, réalisée par le Département du commerce des États-Unis, soulève la situation « alarmante » dans laquelle se trouve le pays, face à la pénurie des semi-conducteurs. Cette crise alimente l'inflation et pourrait entraîner de nouvelles fermetures d'usines dans les prochaines semaines.

La pénurie alimente l'inflation aux États-Unis

Le rapport montre que l'approvisionnement en semi-conducteurs est toujours aussi compliqué pour les entreprises américaines. La demande accrue de ces composants qui alimentent les voitures, les produits électroniques et les réseaux électriques a créé de l'inflation aux États-Unis. Selon Gina M. Raimondo, la secrétaire d'État au commerce, « les résultats de cette enquête montrent le besoin crucial de soutenir la production nationale de semi-conducteurs ».

La secrétaire d'État au commerce appelle le Congrès à adopter rapidement une législation visant à renforcer la compétitivité des États-Unis face à la Chine pour accélérer la production américaine. Elle précise que « la situation dans laquelle se trouve notre pays est vraiment alarmante et il est urgent d'agir pour accroître notre capacité nationale ». Les fabricants de puces du monde entier approchent de leur capacité de production maximale, mais cela ne suffit plus.

La demande de semi-conducteurs a augmenté de 17% en 2 ans

Entre 2019 et 2021, la demande de semi-conducteurs a augmenté de 17%. Le fait est qu'il n'y a pas eu d'augmentation proportionnelle de l'offre. Selon les données récoltées par le Département du Commerce, les usines ne peuvent pas proposer de possibilités immédiates afin d'augmenter leur capacité de production. Le pire est que le besoin en puces devrait encore augmenter dans les années à venir, à mesure que les nouvelles technologies se généralisent.

Depuis deux ans, la pénurie de puces a contraint certaines usines qui dépendent de ces composants, comme celles des constructeurs automobiles, à ralentir ou à suspendre leur production (ce fut par exemple le cas de Toyota cet été). 7,7 millions de véhicules n'ont pas pu être fabriqués en 2021 à cause de cette crise. Le Département du commerce précise que cela a porté atteinte à la croissance économique américaine et « entraîné une hausse des prix des voitures, un facteur important de l'inflation galopante aux États-Unis ».

Le prix d'une voiture d'occasion a augmenté de 37% l'année dernière, ce qui a contribué à porter l'inflation à son niveau le plus élevé depuis 40 ans dans le pays. Pour tenter de faire face, un projet de loi connu sous le nom de « Innovation and Competition Act », prévoit d'injecter 250 milliards de dollars dans la recherche et le développement scientifiques afin de renforcer la compétitivité des États-Unis face à la Chine. Cette loi doit également permettre de soutenir les fabricants de semi-conducteurs en leur accordant 52 milliards de dollars de subventions d'urgence.