Après avoir abandonné son casque Daydream VR il y a quelques années, Google a commencé à accélérer le travail sur un casque de réalité augmentée. Avec son projet Iris, prévu pour un lancement en 2024, la société compte rattraper son retard sur ses concurrents Apple et Meta.

​​Selon The Verge, la société souhaiterait entrer dans la course de la réalité augmentée avec un nouveau casque prévu pour 2024. Depuis quelque temps certaines rumeurs annonçaient la sortie d’un casque par Apple. De son côté, Meta, via son changement de nom, n'a pas caché sa volonté de développer du matériel de réalité augmentée et virtuelle pour son métavers. Google doit se retrousser les manches pour rester dans la course. Sundar Pichai, PDG de Google, avait laissé entendre en octobre dernier que la réalité augmentée était un "domaine d'investissement majeur" pour l'entreprise.

D’après plusieurs sources internes et l’apparition d'offres d'emploi à ce sujet, le futur casque utiliserait un processeur Google personnalisé qui sous-traiterait une partie de sa puissance de traitement embarquée à des serveurs distants. Des caméras de suivi orientées vers l'extérieur permettront de mélanger des graphiques informatiques avec un flux vidéo du monde réel pour une expérience plus immersive. Un système d’exploitation probablement maison viendrait compléter le tout.

Le projet Iris marque un retour dans une catégorie de matériel avec laquelle Google a une histoire mouvementée. L'entreprise avait tenté une première incursion en 2012 avec les Google Glass, ces lunettes qui projettent des informations sur les verres. Le produit ne s’est jamais véritablement imposé auprès du grand public. Elle a aussi lancé les casques VR en carton VR Cardboard arrêtés en 2021, ainsi que sa plateforme de réalité virtuelle mobile Daydream, stoppée au bout de 3 ans.

Bougé par la concurrence qui investit massivement dans ce domaine, Google propose avec Iris, un projet bien plus ambitieux que ses tentatives passées. L'équipe principale compte déjà 300 personnes. Google prévoit d'en embaucher des centaines d'autres. Le projet est supervisé par Clay Bavor, qui gère déjà le projet Starline, une cabine de chat vidéo permettant de recréer en 3D son interlocuteur. Preuve de l’intérêt grandissant de la société pour cette technologie, d’autres hauts cadres ont été mis à contribution pour ce projet comme Scott Huffman, le créateur de Google Assistant, Shahram Izadi, le responsable d'ARCore, et Mark Lucovsky, l'ancien responsable du développement de l'OS interne de Meta. La division Pixel serait également impliquée dans certains travaux sur le matériel.

Le développement semble bien parti pour ce futur casque. Pourtant, face aux 10 milliards annuels investis par Meta dans ce domaine et à l’avance prise par Apple qui prévoit de sortir son casque dès 2023, Google a encore du retard à rattraper. La société reste encore assez discrète sur son projet. Il faudra attendre encore plusieurs mois pour en savoir plus quant à son avancée.