D'après le baromètre annuel d'EY, c’est une année record qui vient de s’écouler pour la French Tech. En 2021, il y aura eu 784 levées de fonds, portant ainsi le nombre de licornes (les start-ups valorisées à plus d’un milliard de dollars) françaises à 21. En tout, 11,56 milliards d’euros ont été levés en 2021, ce qui représente une augmentation en valeur de 115% par rapport à 2020.

+26% en volume et +115% en valeur pour 2021

Si on reprend les chiffres de 2016, la croissance en cinq ans est d'autant plus phénoménale... En effet, à l'époque les start-ups françaises n'avaient levé que 2,21 milliards d'euros. En 2021 elles lèvent six fois plus. Preuve que la French Tech a acquis une certaine maturité. Comme le précise Franck Sebag, associé chez EY, « entre 2020 et 2021, on observe une augmentation de 26% en volume et de 115% en valeur ». La tendance était à la hausse au cours du second semestre, ce qui peut laisser présager une nouvelle année record en 2022.

Évolution de la French Tech au cours des six dernières années. Source : Baromètre EY.

En moyenne, les jeunes pousses françaises ont levé 14,76 millions d’euros. Certaines d'entre elles ont vu leur valorisation bondir... C'est le cas des 12 start-ups qui ont rejoint le cercle fermé des licornes françaises : Alan, Ledger, Lydia, Sorare, Swile, BackMarket, IAD, ManoMano, Vestiaire Collective, Dental Monitoring, Contentsquare, Shift Technology. Dans le top 5 des levés de fonds, on retrouve Sorare, avec 586 millions d'euros, Mirakl avec 473 milliards d'euros, Contentsquare avec 408 millions d'euros, ManoMano avec 323 millions d'euros et Ledger avec 312 millions d'euros.

Des investissement qui augmentent dans tous les secteurs, mais si ce sont bien les services web qui dominent largement le marché en 2021. Les investisseurs sont très friands de ces placements :

Évolution des levées de fonds en fonction des montants entre 2021 et 2021. Source : Baromètre EY.

La French Tech a le vent en poupe

Si on s'attarde sur le plan européen, la France se place en troisième position. Comme d'habitude, c'est le Royaume-Uni qui est largement en tête du classement, avec cette année 32,4 milliards d'euros levés (+155% par rapport à 2020). En deuxième position on retrouve l'Allemagne avec 16,2 milliards d'euros levés (+209%). La bonne dynamique française pourrait bien se confirmer en 2022. Selon le baromètre annuel d'EY, les start-ups et scale-ups françaises « profitent de leur visibilité et de leur réputation à l’international ».

Les premières semaines de l'année 2022 semblent confirmer cette bonne tendance. En quelques jours à peine, la scène de la French Tech a vu naître quatre nouvelles licornes. Avec un nouveau tour de table à 450 millions d'euros, BackMarket est également devenue la start-up française la mieux valorisée (5,1 milliards d'euros). Au 18 janvier 2022, 25 startups ont désormais le statut de « licornes » en France. Les petites nouvelles sont PayFit, Ankorstore, Qonto et Exotec. Bref, la French Tech est en pleine forme et c'est une excellente nouvelle.