Depuis un an Facebook accumule les mises à jour de sécurité et de confidentialité sur son réseau social, au risque de la confusion. Le Centre de confidentialité proposé le 7 janvier doit régler ce problème et peut-être apaiser la CNIL.

Une réponse à la CNIL ? Aux Facebook Files ?

Selon SocialMediaToday, l’annonce d’un onglet plus clair pour offrir aux utilisateurs plus de transparence sur l’utilisation de leurs données et comment les maîtriser ne doit rien au hasard.

Le site spécialisé sur les réseaux sociaux y voit une réaction à la décision, la veille, de l’organisme de protection des données français d’infliger à Facebook une amende de 60 millions d’euros. La CNIL impose au réseau de Mark Zuckerberg de mettre en place un système où « refuser les cookies doit être aussi simple que de les accepter », en vertu de la loi Informatique et Libertés.

Le Centre de confidentialité devrait répondre à ces exigences d’accessibilité. Il est organisé autour de cinq onglets : sécurité, partage, collecte, utilisation, publicité. L’utilisateur pourra savoir quelles informations Meta récupère et pourquoi. Comment elles sont utilisées pour la publicité ciblée notamment, etc.

Un exercice de transparence qui ressemble également à une réponse au scandale des Facebook Files. Meta est accusé depuis le début par la lanceuse d’alerte Frances Haugen de privilégier le profit sur la sécurité de ses utilisateurs. Une accusation que le réseau social a toujours niée.

Le Centre de confidentialité sera déployé dans les prochains mois

Beaucoup de ces fonctionnalités existent déjà, notamment au travers de la rubrique « raccourcis de confidentialité », mais peu d’utilisateurs s’en saisissent. Le Centre de confidentialité doit apporter de la clarté à ce système pour pouvoir s’en laver les mains.

Facebook explique que la fonctionnalité sera, dans un premier temps, uniquement disponible à certains utilisateurs américains, sur ordinateur. Selon un procédé classique, le Centre de confidentialité sera dans les mois suivants déployer à un plus grand nombre de personnes et de terminaux.