Le record du nombre annuel de décollages de fusées n'avait pas été battu depuis 1967... Il aura donc fallu attendre 2021, et une nouvelle ère spatiale, pour qu'un nouveau record soit établi. Durant l'année qui vient de s'écouler, il y aura eu 144 tentatives de lancements spatiaux, dont 136 succès. Fait marquant, la Chine est le pays qui a envoyé le plus de fusées dans l'espace en 2021.

Le record du nombre de lancements spatiaux a été battu en 2021

Le nombre de lancements spatiaux varie chaque année depuis 1957. D'après le rapport de Space Launch Report, il y a eu plusieurs phases. De 1965 à 1976, on constate que le rythme de décollages de fusées était très soutenu. Une époque qui correspond aux premières missions lunaires avec notamment le programme spatial américain Apollo et les premiers pas de l'Homme sur la Lune le 21 juillet 1969. Les précédents records commençaient à sérieusement dater. Il fallait remonter à 1967 pour celui des tentatives (139) et à 1976 pour celui des succès (125).

Cette période était marquée par la domination des États-Unis et la Russie dans le domaine spatial. Cette ère est révolue. Aujourd'hui, les lancements spatiaux ne dépendent plus uniquement de ces deux grandes puissances. D'autres acteurs sont entrés dans la danse. C'est notamment le cas de la Chine et de l'Inde. L'Empire du milieu est même la nation qui aura effectué le plus de lancements spatiaux au cours de l'année qui vient de s'écouler. Cela montre la détermination de Pékin dans le domaine spatial.

Évolution des lancements spatiaux. Graphique : Space Track.

En réalité, avant les années 2000, l’écrasante majorité des décollages de fusées étaient l’œuvre de la Russie et des États-Unis. En 2021, le gouvernement chinois a réalisé 56 tentatives, dont 53 furent couronnées de succès. Les lancements spatiaux opérés par la Chine ont plusieurs objectifs. Il y a eu cette fameuse mission lunaire pour explorer la face cachée de la Lune avec Chang'e 4 en 2019. Plus récemment, l'administration spatiale nationale chinoise (CNSA) a envoyé un satellite 6G en orbite.

Les 4 grandes nations spatiales (les États-Unis, l'Inde, la Russie et la Chine) n'envisagent pas de réduire la voilure en 2022. L'installation de nouveaux réseaux de satellites obligent de nombreux lancements. C'est le cas de SpaceX qui réalise régulièrement des lancements pour positionner ses satellites dans le cadre de la constitution du réseau Starlink. Cet été, l'américain réalisait son 20e lancement et annonçait avoir envoyé 900 satellites en orbite en à peine deux ans.