La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a ouvert une enquête pour comprendre comment la fonctionnalité Passenger Play de Tesla peut distraire les conducteurs. Le constructeur américain anticipe et décide de désactiver les jeux vidéo intégrés au tableau de bord de ses véhicules.

La fin du Passenger Play en mouvement

Il y a un véritable sujet sur la concentration des conducteurs des véhicules Tesla. En effet, la fonctionnalité de l'Autopilot fait débat et une trentaine d'accidents, dans lesquels dix personnes sont décédées, font déjà l'objet d'une enquête. La NHTSA veut comprendre le rôle que l’Autopilot, le système de pilotage automatique de Tesla, a pu jouer ou non. Sous la pression, Tesla a donc décidé de désactiver sa fonctionnalité de jeu vidéo, accusée de distraire les conducteurs...

Dans la même catégorie

Dorénavant, lorsque les véhicules seront au mouvement, les conducteurs et les passagers ne pourront plus accéder à la fonctionnalité Passenger Play, qui permet de jouer à des jeux vidéo en roulant. Une mise à jour pour désactiver le Passenger Play en mouvement va être publiée d'ici quelques jours. La porte-parole de l'organisme de réglementation a déclaré que Tesla avait promis ce changement après avoir discuté de la question avec les responsables de la NHTSA. Les conducteurs Tesla devront désormais être à l'arrêt pour jouer aux jeux intégrés.

Les véhicules Tesla sont-ils dangereux ?

Sans surprise, l'enquête de la National Highway Traffic Safety Administration se poursuit malgré cette mise  à jour du Passenger Play. L'agence a réaffirmé que la loi sur la sécurité des véhicules interdit aux entreprises de vendre des voitures qui présentent des risques importants pour la sécurité, notamment en cas de distraction au volant. L'enquête porte sur environ 580 000 véhicules électriques Tesla, fabriqués entre 2017 et 2021. Tesla n'a pas souhaité faire de commentaire à propos de cette enquête.

Si les conducteurs de Tesla ne pourront bientôt plus accéder au Passenger Play en conduisant, ils peuvent tout de même continuer à regarder des vidéos. Cela pourrait inciter la NHTSA à sévir. Ce n'est pas tout : les véhicules du constructeur américain sont décriés par plusieurs experts automobiles pour leur « économie de boutons ». La plupart des réglages se font sur un écran tactile, ce qui impose au conducteur de détourner le regard de la route... Un élément qui sera évidemment pris en compte dans l'enquête de la NHTSA pour déterminer le caractère dangereux des véhicules Tesla.