Faire passer un câble sous-marin par le passage du Nord-Ouest n'est pas une mince affaire. Durant des siècles, nos ancêtres se sont heurtés à la glace, présente durant la majeure partie de l'année dans cette région du monde. Pas de quoi effrayer les sociétés Cinia et Far North Digital, qui vont tirer un câble sous-marin baptisé Far North Fiber, entre le Japon et l'Europe en passant par ce passage.

Far North Fiber va relier le Japon à l'Europe

Ces dernières années, de nombreux projets de câbles sous-marin ont vu le jour. Récemment, le consortium 2Africa a annoncé quatre nouvelles branches pour son immense câble sous-marin qui doit connecter l'Afrique. De son côté, Far North Fiber permettra de réduire la latence inconfortable entre l'Europe du Nord et l'Asie. Deux câbles relient déjà ces deux régions du monde : FLAG et SEA-ME-WE3. Cependant, ils passent par le canal de Suez et les experts savent pertinemment que cette région est à risque. Ils pourraient être sabotés assez facilement.

Dans la même catégorie

Ce câble géant de 14 000 kilomètres pourrait être opérationnel dès 2025. Si cette date est tenue, le câble Far North Fiber devancera d'un an la commercialisation du câble russe Polar Express. Le passage du Nord-Ouest est une route maritime périlleuse en raison de la glace qui s'y trouve. Cinia et Far North Digital espèrent que les « nouvelles conditions climatiques », dues au réchauffement de l'atmosphère, faciliteront leurs efforts de construction.

Le passage du Nord-Ouest : un sujet qui date du 15e siècle

D'autres passages existent, mais ils nécessitent une connexion croisée avec d'autres câbles ou des trajets sur des réseaux terrestres. Ce type de connexions ajoutent de la latence et de la complexité. Le passage du Nord-Ouest est la seule solution. C'est une problématique qui date du 15e siècle. Pas celle de la latence du réseau évidemment, mais plutôt celle du choix du bon passage pour relier l'Asie depuis l'Europe.

À l'époque, les commerçants européens étaient confrontés au même problème pour se rendre en Asie. Un voyage aller-retour par la terre prenait des années et comportait de nombreux risques. Les navigateurs de l'époque ont donc voulu emprunter le célèbre passage du Nord-Ouest, cette route maritime qui traverse l'Atlantique et une partie de l'Arctique, puis le sommet de l'Amérique du Nord, avant de glisser vers le sud jusqu'au Japon.

Comme nous, ils étaient confrontés à la glace très présente dans le passage. Pendant 400 ans, de nombreux navires ont donc péri dans cette région du monde. La route maritime n'est toujours pas considérée comme commercialement viable. Pas de quoi inquiéter la société finlandaise Cinia et la société américaine Far North Digital, qui ont décidé de construire un câble sous-marin qui traversera le passage. L'une des extrémités du câble se trouvera au Japon, il touchera l'Alaska avant de terminer en Norvège, en Finlande et en Irlande.