Après avoir annoncé leur alliance dans le courant de l'été, Volvo Group, Daimler Truck et Traton (Scania, Man, Volkswagen Truck), décident de mettre 500 millions d'euros sur la table pour électrifier le réseau européen de transport routier.

500 millions d'euros pour électrifier le transport routier

La transition électrique ne se fera pas uniquement dans le cadre de la mobilité urbaine avec les voitures, les vélos et les motos. Volvo Group, Daimler Truck et Traton vont le prouver en développant un réseau de stations de recharge pour camions électriques au niveau européen. Ces trois géants du secteur automobile ne cachent plus leurs ambitions. Ils s'allient pour électrifier le réseau européen de transport routier. Ils se donnent cinq ans pour agir avec un investissement de 500 millions d'euros.

Dans la même catégorie

Les bus et les camions ne doivent pas être oubliés dans la stratégie d'électrification des véhicules. Ils sont de grands pollueurs et c'est précisément pour cette raison que Volvo Group, Daimler Truck et Traton ont décidé de s'attaquer au problème de la transition électrique du transport routier. De premiers camions électriques commencent à circuler. Volvo Trucks a par exemple commencé à tester les siens en Suède, en collaboration avec DHL Freight. Cependant, ils ne pourront pas être utiles sans un réseau de stations de recharge efficace au niveau européen.

Ensemble, les trois sociétés prévoient de construire 1 700 stations de recharge sur les autoroutes et les axes secondaires stratégiques. Les seules limites qui s'imposent Volvo, Daimler et Traton sont celles du continent européen.

Volvo Group, Daimler Truck et Traton veulent amorcer le Pacte vert européen

De la France à la Finlande, en passant par le Danemark et l'Italie, l'ensemble des camions électriques circulant sur le territoire européen pourront en profiter. Avec ce projet de très grande envergure, les trois constructeurs veulent amorcer la nouvelle stratégie de l'Union européenne : le Pacte vert. Dont l'objectif est de rendre le transport des marchandises neutre en carbone d'ici 2050.

Selon Matthias Gruendler, PDG de Traton, cet investissement ne sera pas suffisant. Il estime que « l'Europe aura besoin de dix milliards d'euros afin de construire les infrastructures nécessaires ». Pour les trois constructeurs, l'électrification du réseau de transport routier est une nécessité pour booster les ventes des camions électriques. Sans un réseau fiable et totalement efficace, les transporteurs n'auront aucun intérêt à passer à l'électrique.

Cet été, Martin Daum, PDG de Daimler Truck, estimait que « l'objectif commun des constructeurs européens de camions électriques est d'atteindre la neutralité climatique d'ici 2050. Pour y parvenir, il est vital que la construction de l'infrastructure adéquate aille de pair avec la mise en circulation de camions neutres en CO2 ».