La compagnie aérienne américaine United Airlines a investi dans ZeroAvia, une société spécialisée dans l'alimentation des moteurs électriques par des piles à combustible à hydrogène. Avec cette participation, United Airlines prévoit d'équiper ses avions avec des moteurs électriques à hydrogène (ZA2000-RJ), un moteur décrit comme ne produisant aucune émission.

United Airlines mise sur les moteurs électriques à hydrogène

D'ici 2028, United Airlines prévoit d'équiper une cinquantaine d'avions avec des moteurs électriques à hydrogène, grâce à sa participation dans ZeroAvia. Le CEO de la compagnie aérienne, Scott Kirby, a déclaré que les moteurs à hydrogène étaient « l'une des voies les plus prometteuses vers un transport aérien sans émissions pour les petits avions ». Le secteur de l'aérien cherche des solutions pour décarbonater l'avion du futur et l'hydrogène semble être l'énergie la plus intéressante.

Selon les chercheurs de l’ISAE- SUPAERO, ce combustible pourrait imposer un changement d'architecture des avions tels que nous les connaissons. Certains parlent d'une « aile volante », pour répondre aux défis imposés par l'hydrogène. Plusieurs scénarios sont à l'étude. Force est de constater que les compagnies aériennes semblent avoir pris conscience de l'enjeu climatique qui se dresse devant nous. Selon le World Wildlife Fund « le voyage aérien est l'activité la plus intensive en carbone qu'un individu puisse faire ».

Voilà pourquoi de nouvelles sociétés émergent avec des solutions et des technologies capables d'inverser la tendance, dans l'objectif de réduire l'empreinte environnementale du secteur aérien. C'est le cas de ZeroAvia, une société spécialisée dans les combustibles à hydrogène dans le domaine de l'aérien, a donc levé 35 de dollars grâce à United Airlines et Alaska Air Group, Shell Ventures, Amazon's Climate Pledge Fund et Breakthrough Energy Ventures.

Des avions à hydrogène avant 2030 ?

La filière hydrogène a la cote depuis quelques années. En France, Emmanuel Macron a récemment annoncé qu'il allait injecter 1,9 milliard d’euros de plus pour stimuler la filière hydrogène. Le chef de l’État veut faire de la France l’un des leaders européens dans la fabrication d’hydrogène. Les défis du secteur aérien sont immenses. Alors qu'Airbus annonce des avions électriques à hydrogène pour 2035, ZeroAvia a déjà fait voler son premier avion à hydrogène...

À ce sujet, le PDG de Ryanair, Michael O'Leary, préfère rester prudent quant aux perspectives des technologies nouvelles et émergentes dans le secteur de l'aérien. Il estime qu'il est très peu probable que des avions à hydrogène voient le jour au cours de la décennie actuelle et ajoute ceci : « je pense que nous devrions être honnêtes. Personnellement, je ne vois pas l'arrivée de carburants à l'hydrogène ou de carburants durables, ni de systèmes de propulsion électrique, avant les années 2030 ».