En octobre, Microsoft décidait de supprimer son réseau social LinkedIn en Chine, la dernière plateforme américaine présente dans le pays. Toutefois, les équipes de Microsoft n’ont pas baissé les bras et ont décidé de proposer une alternative à LinkedIn dans le cadre de sa nouvelle stratégie en Chine. Cette version simplifiée s’intitule InCareer.

InCareer, une version simplifiée de LinkedIn à destination du marché chinois

Dans son billet de blog, Mohak Shroff, chef de l’ingénierie chez LinkedIn, évoque le retrait de LinkedIn et le justifie notamment par l’environnement opérationnel difficile qu’il existe en Chine « Il y a tout juste deux mois, nous avons annoncé que nous allions entamer un nouveau chapitre en Chine » explique-t-il. Même si ce retrait a été effectif assez rapidement, Microsoft a annoncé sa nouvelle stratégie consistant à proposer une version simplifiée du réseau social à destination des professionnels.

Afin d’être conforme aux attentes de la Chine, le nouvel outil proposé par Microsoft se concentre uniquement sur les emplois et n'inclut ni option de partage ni flux social. Depuis le 13 décembre, la plateforme est disponible en Chine via iOS et Android ou via l’ancienne URL de LinkedIn en Chine, linkedin.cn.

InCareer

Avec InCareer, Microsoft propose une version simplifiée de LinkedIn pour le marché chinois. Capture d'écran : LinkedIn / Microsoft.

L’objectif est clair selon Mohak Shroff : « L’outil a été conçu pour aider les professionnels de Chine continentale à trouver un travail et pour les entreprises chinoises ou internationales désireuses de découvrir les grands talents chinois, InCareer est censé rendre plus simple encore la recherche d’offres professionnelles ».

Des fonctionnalités adaptées pour contourner la censure chinoise

En janvier, le gouvernement chinois durcissait les règles de diffusion et de modération sur les réseaux sociaux, une censure qui s’était déjà endurcie dès le début de la pandémie de Covid-19. À en croire LinkedIn, ces restrictions sont un frein non négligeable dans son développement dans le pays.

Avec InCareer, les utilisateurs chinois pourront continuer à utiliser une version simplifiée de LinkedIn se concentrant sur plusieurs aspects : proposer des opportunités d’emplois pertinentes, être visible des recruteurs qui cherchent de nouveaux employés, et avoir la possibilité de modifier son profil de telle manière à ce qu’il soit le plus attractif pour l’utilisateur. Il sera également possible de rester en lien avec ses contacts professionnels grâce à une fonction de messagerie incluse dans la plateforme.

Les entreprises pourront également utiliser InCareer pour rechercher et embaucher de nouveaux talents en Chine et dans le monde entier. Ils auront accès à une fonctionnalité de recherche avancée afin de découvrir de nouveaux profils pouvant les intéresser. Les organismes auront la possibilité d’y acheter des publicités ou de payer pour mettre en avant des contenus. De plus, les pages LinkedIn resteront visibles pour les membres ne résidant pas en Chine, « pour aider les marques chinoises à se connecter et à interagir avec les membres étrangers, à développer leurs activités et à établir des connexions mondiales. » , est-il précisé.