ByteDance, propriétaire de TikTok, a lancé la veille du Black Friday, son application d’e-commerce Fanno dans plusieurs pays européens. Le géant chinois des réseaux sociaux poursuit sa stratégie d’expansion dans le commerce en ligne.

Des promotions agressives pour s’implanter en Europe

Le choix de la date est stratégique, juste avant le Black Friday, ByteDance a lancé son application Fanno, sous-titre « application de shopping » en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni et en France sur Android et iOS.

L’application met en avant des produits de toutes sortes, accessoires de modes, vêtements, chaussures, destinées à la maternité, à des prix cassés. Tout un panel, plutôt des objets fantaisie, est disponible au prix de 0,01 centime d’euro.

La "pelle à steak" ne fait pas partie des objets indispensables à détenir... Image : Siècle Digital

Ces promos agressives visent à implanter le service le plus rapidement possible sur le vieux continent. Un choix payant à en croire le cabinet d’étude App Annie, puisque Fanno se dresse à la 240e place des applications les plus téléchargées sur iOS. En Europe, le service rencontre surtout son public au Royaume-Uni et en Italie, respectivement positionné au 144e et 185e rang des applications les plus téléchargées. En France, le succès reste modeste avec 50 000 téléchargements sur Android.

Un porte-parole de ByteDance a expliqué au South China Morning Post, « Nous n'en sommes qu'au début de l'exploration de cette nouvelle proposition de commerce électronique, visant à fournir des produits rentables aux utilisateurs du monde entier ».

La sortie de Fanno ne doit rien au hasard : TikTok, malgré son succès planétaire incontestable, le milliard d’utilisateurs a été franchi en septembre, rapporte encore peu. À titre d’exemple, Douyin, le jumeau chinois de TikTok et l’agrégateur d’actualité Jinri Toutiao restent les principales sources de revenus de ByteDance.

ByteDance face à Meta et ses réseaux sociaux Facebook et Instagram

La start-up implantée à Pékin, hissée au rang de géant de la Tech chinoise, a décidé de s’investir totalement dans le secteur de l’e-commerce.

Une fonction vente est testée sur TikTok en Indonésie et au Royaume-Uni depuis début 2021. En août un partenariat a été signé par ByteDance avec Shopify puis avec Square, Ecwid et PrestaShop et depuis novembre une application pour vendeur en lien avec TikTok a été lancée. Le porte-parole de ByteDance a expliqué que le service fonctionne « séparément et indépendamment de TikTok et de TikTok Shopping ».

Dans un contexte de pression réglementaire inédit en Chine, notamment sur la gestion des données des utilisateurs, ByteDance cherche à s’imposer dans un secteur, l’e-commerce, qui pèse 4,2 billions de dollars en 2021 selon Adobe Digital Economy. Le seul réseau social non américain de la planète devra batailler face à Facebook et Instagram qui, pour compenser la fin annoncée des cookies tiers, se sont également investis dans le commerce en ligne.