C'est certainement le pire cauchemar d'Apple... Voir la production de l'iPhone s'arrêter. À cause de la pénurie des semi-conducteurs, cette situation s'est produite tout récemment en Chine. Pendant plusieurs jours, les chaînes chinoises d'assemblage ont été stoppées. Coup dur pour la marque à la pomme, surtout à l'approche des fêtes de fin d'année.

Le pire cauchemar d'Apple s'est réalisé

Jusqu'ici, Apple semblait être épargné par la crise des semi-conducteurs. Il aurait été étonnant que le géant américain puisse échapper éternellement à cette pénurie. D'autant plus que Foxconn, le principal fournisseur en composants électroniques d'Apple, a récemment avoué que sa production tournait au ralenti depuis plusieurs mois. Cet arrêt de la production de l'iPhone est le pire scénario pour Apple, à quelques jours des fêtes de Noël.

Habituellement le dernier trimestre de l'année est synonyme de record des ventes pour Apple. La production de l'iPhone 13 a déjà été revue à la baisse. 83 millions de smartphones seront produits, contre les 95 millions initialement prévus. La pénurie de semi-conducteurs oblige Apple à revoir ses objectifs et à repenser sa chaîne d'approvisionnement. La firme de Cupertino est également confrontée à des difficultés de production concernant les iPad et les Apple Watch.

Y aura-t-il des iPhone pour Noël ?

Le géant américain a même décidé de concevoir ses propres semi-conducteurs, en interne. Plus performants et moins chers, cela permet d'avoir plus de contrôle sur l'intégration des logiciels et du matériel tout en les différenciant de leurs concurrents. Ces composants doivent tout de même passer par la case production... C'est là que çà coince.

Selon Nikkei Asia, la pénurie a donc poussé Apple à stopper les chaînes de production de ses iPhone et iPad pendant plusieurs jours en octobre dernier, ce qui n'était jamais arrivé dans toute l'histoire de l'entreprise. Pour tenter de rattraper le retard pris en octobre, Apple a demandé à ses fournisseurs d'accélérer la production pour les mois de novembre, décembre et janvier.

Le géant américain ne veut pas faire attendre ses clients. En effet, une trop longue attente pourrait pousser certains consommateurs à se détourner de la marque à la pomme. La situation est déjà très tendue : beaucoup de revendeurs et de commerces en ligne affichent les produits comme étant indisponibles.