Dans un billet de blog publié le 19 novembre 2021, Hans Peter Brøndmo, Chief Robot Officer chez Alphabet, revient sur les progrès réalisés par les robots du X Lab dans le cadre d'un projet baptisé « Everyday Robots ». Les chercheurs testent leurs robots, capables d'effectuer des tâches du quotidien comme du ménage ou le tri des déchets, au sein des bureaux de Google et chaque jour, ils sont un peu plus autonomes.

Quand les robots et les travailleurs de Google cohabitent

Il y a deux ans, la maison mère de Google relançait son projet de robotique. Les équipes du X Lab qui travaillent sur « Everyday Robots », ont pour objectif de développer des robots utiles à notre quotidien. Ces robots sont conçus pour le tri des déchets, l'essuyage des tables, le rangement des chaises, etc. Hans Peter Brøndmo précise que : « si le monde que nous imaginons est encore loin, les résultats de nos récentes expériences suggèrent que nous sommes peut-être sur la bonne voie pour faire un jour de ce futur une réalité ».

Photographie : Alphabet

Après avoir montré qu'il était possible pour les robots de s'améliorer par la pratique, les chercheurs du X Lab se sont fixés de nouveau objectifs. Les robots du X Lab sont aujourd'hui plus d'une centaine à effectuer de manière totalement autonome une série de « tâches utiles » dans les bureaux de Google. Par ailleurs, les robots ont chaque jour de nouvelles compétences. Ils sont aujourd'hui capables de tenir une raclette pour essuyer les tables. Ils peuvent saisir des tasses pour les ranger et également ouvrir les portes avec leurs pinces.

Everyday Robots : des robots capables d'apprendre

Le Chief Robot Officer précise que : « maintenant que nous avons constaté que la création d'un robot d'apprentissage à usage général est possible, nous allons rapidement quitter l'environnement de prototypage du X Lab pour faire évoluer nos robots dans de nouveaux environnements, sur les différents campus de Google. Nous allons également supprimer le mot 'projet' de notre nom et nous nous appellerons désormais 'Everyday Robots' ».

Gif : Alphabet

Conscient que les robots sont efficaces parce qu'ils sont dans un environnement idéal, Hans Peter Brøndmo explique que : « nous pensons que pour que les robots soient utiles dans les espaces non structurés et imprévisibles, où nous vivons et travaillons, ils ne peuvent pas être programmés. Il n'y a qu'une seule façon pour qu'ils s'adaptent : ils doivent apprendre ». Le nouveau type de robot est celui qui apprend. Aujourd'hui, un robot apprend tout seul à effectuer une tâche complexe telle que l'ouverture d'une porte, avec un taux de réussite de 90% en moins d'une journée dans le monde réel.

Grâce à une combinaison de techniques d'apprentissage automatique, les robots ont progressivement acquis une meilleure compréhension du monde qui les entoure et sont devenus plus habiles dans l'exécution de tâches quotidiennes. Le Chief Robot Officer conclut en précisant que : « ces progrès nous donnent l'espoir que notre objectif de construire des robots d'apprentissage à usage général pourrait être atteint dans les prochaines années ».