Le 17 novembre 2021, Texas Instruments, entreprise américaine d’électronique, a annoncé la construction pour 2022 de deux nouvelles usines à Sherman, au Texas. Ces deux chantiers font partie de la stratégie de la firme basée à Dallas : parier gros sur la fabrication de puce aux États-Unis en investissant jusqu’à 30 milliards de dollars pour la construction de quatre usines.

Quatre potentielles usines qui tourneront à plein régime en 2025

Alors que le monde entier fait face à une pénurie sans précédent qui devrait se poursuivre l’année prochaine, Texas Instrument fait le pari de la fabrication de composants électroniques à domicile. Avec la construction de deux nouvelles usines, la firme estime que la production de puces débutera en 2025. Deux usines supplémentaires sont aussi dans les plans de la société pour répondre à la future demande de semi-conducteurs à travers le monde.

C’est au sein d’une zone d’1,4 million de m² à Sherman, au Texas, que ces deux voire quatre usines seront construites. « Sherman offre des avantages uniques tels qu'un environnement commercial compétitif, l'accès à une main-d'œuvre technique hautement qualifiée et à une base de fournisseurs existante », a déclaré Kyle Flessner, vice-président senior de la technologie et de la fabrication de Texas Instruments.

Calculatrice

L'entreprise Texas Instrument est notamment connue en France pour ses calculatrices. Photographie : Clayton Robbins / Unsplash.

Avantages fiscaux & création d’emploi : les dessous de la stratégie de Texas Instruments

Le lieu a également été choisi, car la ville de Sherman et le comté de Grayson où se situe la ville offrent un abattement fiscal de 90 % sur dix ans pour chacune des usines de la marque. Après cela, l’entreprise recevra un remboursement de 20 ans correspondant à 90 % des impôts dus par chacune des usines.

La stratégie de fabrication de Texas Instrument devrait être en accord avec la vision de la Maison Blanche. Ce mois-ci, l’administration Biden a contesté la stratégie de délocalisation en Chine de l’entreprise Intel. La société texane fait donc le choix inverse et favorise une production locale.

« En plus d'apporter des milliards de dollars d'investissements en capital et des milliers de nouveaux emplois dans le nord du Texas, cet investissement historique maintiendra le Texas en tant que leader national de la fabrication de semi-conducteurs tout en renforçant la chaîne d'approvisionnement nationale en semi-conducteurs, » a déclaré Greg Abbott, gouverneur du Texas. L'entreprise a déclaré que les usines pourraient employer jusqu'à 3 000 personnes une fois que leur construction sera terminée.